Sahel-Sécurité/Sommet G5

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le lun, 03/07/2017 - 09:10
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part dimanche à Bamako au Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part dimanche 2 juin 2017, au Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres du G5 Sahel.

L’ouverture de ce sommet au Palais de Koulouba a été marquée par l’intervention du Président Français, SEM Emmanuel Macron, Invité d’honneur du Sommet et par le discours d’ouverture du Président malien, SEM Ibrahim Boubacar Keita, Président en exercice du G5 Sahel.

Cette rencontre a pour objectif d’examiner les voies et moyens de consolider les actions engagées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, la radicalisation et l’extrémisme violent ainsi que l’amélioration des conditions de vie des populations sahéliennes.

Le sommet vise également la formulation d’un cadre d’étroite coopération entre le G5 Sahel et la France en matière de défense, de sécurité et de développement économique et social durable dans le Sahel.

Dans son intervention, le président français a apporté le soutien de la France à la force conjointe des cinq pays (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) contre le terrorisme dans la région sahélienne.

Cette force qui a également été soutenue par le Conseil de sécurité de Nations Unies le 21 juin dernier dans une résolution, sera déployée avec des effectifs allant jusqu’à 5.000 hommes pour combattre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée, en menant des opérations militaires conjointes transfrontalières.

M. Emmanuel Macon a affirmé la détermination de son pays à poursuivre et intensifier l’effort de son pays dans cette lutte. Il a notamment salué la création du G5 Sahel et de la Force conjointe de G5 Sahel, assurant que la France est fière d’accompagner  cette dynamique et ce mouvement profond face à un même défi.

Il a insisté sur la détermination de la France et des pays membres du G5 Sahel à lutter  ensemble résolument contre le terrorisme.

Le Chef de l’Etat français a annoncé un soutien de la France aux unités dont l’accompagnement aux combats et une aide matérielle importante.

Evoquant le renforcement de la coopération entre le France et les pays du Sahel, le Président français a indiqué que le Sahel représente 50 pour cent du budget français de coopération et de défense dans le monde, tout en annonçant un effort de 8 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2017.

Il a également annoncé que l’Agence  Française de Développement (AFD) va débloquer 200 millions d’euros pour les pays du G5 Sahel dans les cinq prochaines années.

Dans son discours d’ouverture, le Président malien a salué, au nom de ses pairs du G5 Sahel, la présence de leur hôte de marque,  « dont le pays, la France, partage une histoire et un destin commun, un pacte de sang avec nos pays et nos peuples respectifs. »

Peu après, les six Chefs d’Etat s’étaient réunis à huis clos. Cette réunion a été suivie d’une conférence de presse des Présidents français et malien et de la Déclaration finale.

Abdourahmane Alilou AP/PRN

 

ANP HONEY POT