Réunion du CNDP : La CENI fixe les élections locales au 17 janvier 2021

Soumis par ANP le sam, 04/07/2020 - 13:04
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 04juil(ANP) - La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a proposé lors de la réunion du Conseil National du Dialogue Politique (CNDP), qui s'est tenue hier vendredi 03 juillet, d’organiser les élections locales le 17 janvier 2021, au lieu de la date du 1er novembre 2020, initialement retenue.
Cette rencontre présidée par le Premier Ministre, M. Brigi Rafini, s'est déroulée en présence des partis membres de la majorité au pouvoir, ceux du groupe des non affiliés, des représentants des organismes internationaux et des grands témoins.
Elle avait pour ordre de jour, le compte rendu de la réunion du 12 juin dernier, les informations sur le processus électoral, les points spécifiques soulevés par le groupe des non affiliés et divers.
Les partis membres de l’opposition politique boycottent régulièrement les rencontres du CNDP, protestant contre le Fichier électoral biométrique en cours d’élaboration, la composition de la CENI et, tout récemment, la décision de la Cour Constitutionnelle qui dit que les élections sont valides, même sans le vote de la diaspora.
Faisant le point du processus électoral, le Président de la CENI Me. Issaka Sounna a dans son exposé brossé la situation de l’enrôlement des électeurs ; du contentieux de la liste provisoire et le fichier électoral biométrique. Il ressort de cette présentation du président de la CENI que 7.433.736 personnes ont été enrôlées sur l’ensemble du territoire national soit environs 76,23% par rapport aux projections de l’INS.
Le président de la CENI a par ailleurs informé les participants à cette rencontre que le fichier biométrique sera disponible à partir du 3 septembre 2020 et que la date des élections générales sera maintenue comme prévue.
Il a par ailleurs proposé le 17 janvier 2021 pour l’organisation des élections locales compte tenu des dispositions du code général des collectivités territoriales du Niger et du code électoral.
S’agissant du vote de la diaspora, le président de la CENI a précisé que dès que les conditions sont réunies, la commission va procéder à l’enrôlement de cette partie de la communauté nigérienne.
Après, l’exposé du président de la CENI, et les différentes interventions en réaction à ce dernier,   le président du CNDP M. Brigi Rafini a, en tirant sa conclusion sur les travaux, relevé quatre(4) points essentiels à savoir la question des élections locales qui est une préoccupation majeure des partis politiques ; la question des élections de la diaspora ; le maintien des élections générales aux dates prévues et l’audit du Fichier.
Le chef du gouvernement a insisté sur l’intérêt qu’accorde le président de la république et du gouvernement pour l’organisation des élections transparentes, libres et crédibles.
Avant de lever  la séance, le Premier Ministre a donné la parole au représentant du groupe des partis non affilié pour examiner les  points qu’ils ont soulevés lors de la dernière réunion  qui sont entre autres le statut de leur groupe au sein de l’instance; leur participation au sein de la CENI et la relecture du règlement intérieur du CNDP.
En Divers, certains ont évoqué la nécessité de la présence des partis de l’opposition aux travaux du CNDP.
Le CNDP est un cadre mis en place par les autorités nigériennes pour discuter de toutes les questions touchant la vie politique du pays et dont le but est de créer les conditions d’un maximum de consensus autour de ces questions, rappelle-t-on.
AIO/AS/ANP 0117 juin 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT