Réunion de haut niveau sur le financement du secteur privé autour du chef de l’état

Soumis par lawan le jeu, 25/10/2018 - 16:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 25 Oct (ANP)-Le Président de la République Mahamadou Issoufou entouré de ses ministres en charge de la promotion du secteur privé a présidé ce jeudi 25 octobre 2018, une réunion de haut niveau sur ce secteur.
 ‘’Le Président de la République nous a instruit de réfléchir sur la manière de créer, c'est-à-dire, de quelle manière les hommes d’affaire nigériens, le privé nigérien va apporter sa touche dans le développement socioéconomique du Niger notamment dans le cadre du Plan de Développement Economique et Social du Niger où des grands financements ont été mobilisés en faveur du Niger, mais pour le Président de la République il faudrait, compte tenu de tous les enjeux contenus dans le Plan de Développement Economique et Social, faire en sorte que le secteur privé nigérien apporte sa contribution’’ a indiqué le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République M. Alma Oumarou chargé de l’amélioration du climat des affaires , à l’issue de la réunion.
‘’Sur ce, des réflexions ont été menées autour du Premier Ministre, nous avons essayé de voir dans quelle mesure le  secteur privé va apporter sa contribution à travers un fond d’investissement privé’’ a-t-il ajouté.
‘’Il s’agit, a-t-il dit,  pour le Président de la République et cette idée qui a été défendue autour du Président de la République de voir comment pouvons-nous mettre en place un instrument de financement, parce que le problème qui se pose, le secteur nigérien privé aime contribuer dans l’économie nationale, mais il y a deux obstacles’’.
‘’Le premier obstacle, c’est le financement, comme vous le savez, au niveau des banques les taux d’intérêts sont souvent inaccessibles, les partenaires au développement ou tout autre, tout celui qui veut vous aider, vous demande au préalable quelle est votre contribution, vous n’allez pas les bras croisés venir demander à ce qu’on vous aide, même les différents livres saints disent « aide-toi, le ciel t’aidera »’’ a ajouté M. Alma Oumarou.
 ‘’Dans ce cadre, poursuit-il en disant que, toutes ces réflexion, ont abouti à un schéma qui consiste à faire ce fond, qui soit doté d’un capital minimum de cinq (5) Milliards  à dix (10) Milliards telle est la vision que nous avons défendu autour du Président de la République et le secteur privé à titre individuel, chacun de ses opérateurs s’est engagé à le faire avec une participation à concurrence de cinq cent (500) Millions de franc CFA par participant donc, c’est dire que, si nous avons dix bonnes volontés les cinq Milliards sont atteints, vingt (20) ça nous fera dix (10) Milliards ainsi de suite’’.
M. Alma Oumarou a par ailleurs souligné que ‘’pour le Président de la République évidemment, ces montants ne sont pas limitatifs, il nous appartient des engagements pris par l’Etat de nous accompagner parce que, l’Etat s’est engagé à faire en sorte que toutes les facilités qui sont données aux autres privés soient accordées à ce fond et ce fond pour qu’il puisse être utile à l’Etat, pour qu’il puisse contribuer au développement économique et social, il faut qu’il soit à adossé des projets concrets’’.
‘’Et les projets concrets pour le Niger, c’est surtout le secteur agro-industriel, c’est dans l’Industrie, c’est dans l’agriculture que nous avons des avantages comparatifs, le Président de la République a dit qu’un pays qui ne fait qu’importer, ne fait que s’appauvrir, nous avons des possibilités au niveau national, c’est les financements et l’encadrement qui nous manquent, le Gouvernement, la Chambre de Commerce  et nos partenaires au développement continuent à mener des actions dans la formation, la formalisation de l’économie nationale à travers tous les projets qui sont menés notamment dans l’amélioration du climat des affaires, mais le Gouvernement fera plus  parce que il fera tout pour réduire les coûts de production en développant les moyens de transport les rails, les routes et éventuellement à voir comment lui-même peut apporter sa touche dans ce fonds mais le fonds est essentiellement privé, le reste ne sera que des contributions, parce que, nous avons été instruit de passer de ces études à la concrétisation’’ a-t-il ajouté.
‘’Donc, autour du Premier Ministre, il y aura très rapidement des rencontres avec tous les partenaires des huit régions et de la diaspora pour que ce fonds soit rapidement réuni et que nous passons au travail c'est-à-dire, participer au développement économique et social du Niger’’ a-t-il  indique.
MTM/ MHM   ANP/ 00111   OCTOBRE 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT