Président Issoufou : quelque 181 milliards de FCFA mobilisés pour l’opérationnalisation de la force de G5 Sahel

Soumis par lawan le mar, 05/02/2019 - 17:37
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 5 fév (ANP) – Le Chef de l’Etat nigérien Issoufou Mahamadou , Président en exercice du G5 Sahel a annoncé ce mardi à Ouagadougou  que plus de 180 milliards de FCFA ont été mobilisés pour l’opérationnalisation de la force conjointe sahélienne sur un montant annoncé de plus de 430 milliards de FCFA.
S’exprimant à l’ouverture du 5ème sommet des chefs de l’Etat de l’institution sahélienne, le président Issoufou s’est réjoui de la montée en puissance de cette force regroupant les troupes des 5 pays membres qui a mené plusieurs opérations et du partenariat avec les forces onusiennes de MINUSMA et françaises Brakhane.
Toutefois, le chef de l’Etat nigérien a  fait part de son regret que ‘’nous ne soyons pas encore parvenus à la placer –force conjointe- sous le chapitre 7 de la charte de l’ONU’’ qui garantit un financement pérenne.
‘’Nous efforçons de renforcer le lien justice et sécurité,  (…) cette dimension de notre combat qui nous permet  des actes  de nous démarquer des actes barbares  des ennemis tout en consolidant la trinité gouvernement-peuple et armée  et de prévenir les conflits intercommunautaires  que se propose d’exploiter le terrorisme’’,  a fait valoir le président nigérien, notant le lien entre le terrorisme, les inégalités et la pauvreté.
A ce propos, un  Plan Prioritaire d’investissement du G5 d’un cout de 6 milliards d’euro , environ 4000 milliards de FCFA pour 105 projets visant la réalisation des infrastructures, le renforcement de la gouvernance et la résilience dans les zones frontalières fragiles a été validé et dont la première phase 2019-2021 a fait l’objet d’une conférence des partenaires  en décembre 2018 à Nouakchott, a rappelé  le président Issoufou , ajoutant une annonce de  2,4 milliards  d’euro soit plus 1500 milliards de FCFA a été enregistrée. 
Le chef de l’Etat a annoncé des initiatives sahéliennes dont l’élaboration en cours d’une stratégie intégrée de la jeunesse et son plan d’action  et le lancement de la plate forme des femmes. Le G5 Sahel vise à mutualiser les actions pour le développement et la lutte contre l’insécurité dans cette sous-région en proie à l’insécurité alimentée en grande partie par la pauvreté et les changements climatiques.
Le G5 est un regroupement de 5 pays du Sahel engagés dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Il s’agit du Burkina Faso ; de la Mauritanie ; du Mali ; du Tchad et du Niger.
La rencontre de Ouagadougou fait suite à celle de N’Djamena (Tchad, 2015), de Nouakchott (Mauritanie, 2016), Bamako (Mali, 2017) et Niamey (Niger, 2018).
Le chef de l’état nigérien est arrivé mardi  4 février à Ouagadougou accompagné de son directeur de cabinet le ministre Ouhoumoudou Mahamadou, du ministre des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration Africaine et des nigériens à l’extérieur Kalla Ankouraou,  du ministre de la défense Kalla Moutari et  du ministre du plan Kané Aichatou Boulama.
CA/ANP- 0031 février 2019

Tags: 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT