Présentation des résultats sur la valorisation du Produit Intérieur Brut (PIB), Base 2015, selon le système de comptabilité des Nations-Unies (SCN 2008)

Soumis par lawan le mer, 07/08/2019 - 15:49
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 07 Août (ANP)-L’Institut National de la Statistique (INS) a organisé ce mercredi 07 août 2019, un atelier de présentation des résultats sur la valorisation du Produit Intérieur Brut (PIB), Base 2015, selon le système de comptabilité des Nations-Unies (SCN 2008).
Dans son discours, le Directeur Général de l’INS M. Alichina Idrissa Kourguéni a rappelé qu’ ‘’en 2009, la Commission Statistique des Nations-Unies a approuvé et adopté le système de comptabilité nationale (SNC) 2008 comme nouvelle norme internationale pour l’élaboration des comptes nationaux , ce sont là des processus indispensables et nécessaires pour l’élaboration des indicateurs macroéconomiques et des finances publiques pour le besoin de comparaison internationale et de l’intégration économique régionale’’.
‘’L’économie mondiale est en pleine mutation, parmi les multiples raisons, on peut citer l’apparition des nouveaux produits grâce aux innovations et aux avancées dans la recherche et le développement et ce, particulièrement dans les domaines des technologies de l’information et de la communication et du secteur financier’’ a-t-il affirmé.
‘’ A l’instar des autres pays membres de l’UEMOA et pour être en phase avec la communauté internationale, le Niger s’est lancé dans ce processus et a élaboré un plan d’actions amendé par la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), le Centre d’Assistance Technique du FMI pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest ), l’Observatoire Economique et Statistique d’Afrique Subsaharienne ( AFRISTAT), et la Banque Mondiale’’ a-t-il ajouté.
M. Alichina Idrissa Kourguéni a notifié que ‘’ ce processus de valorisation du PIB du Niger et de migration du Système de Comptabilité Nationale des Nations-Unies (SCN) 1993 vers le Système de Comptabilité Nationale des Nations-Unies (SCN) 2008, démarré en août 2015 a été participatif et a bénéficié du financement de la Commission de l’UEMOA, la Banque Mondiale, le Gouvernement nigérien et de l’assistance technique d’AFRITAC de l’Ouest, d’AFRISTAT et de l’Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques (INSEE, France).
‘’La nouvelle base intègre les résultats du Recensement Général de la population et de l’Habitat (RGP/H)) de 2012, de l’Enquête sur les Conditions de Vie des ménages (ECVMA) de 2014, de l’Enquête Régionale Intégrée sur l’Emploi et le Secteur Informel (ERI-ESI) de 2017’’ a-t-il fait savoir.
‘’A cela, il faut ajouter les résultats des multiples enquêtes légères réalisées et les améliorations méthodologiques opérées, il vous convient de noter aussi que les travaux de valorisation du PIB, Base 2015 et de migration au SCN-2008 ont suivi un processus conforme au cadre d’évaluation de la qualité des données statistiques de la comptabilité nationale élaboré par le Fonds Monétaire International (FMI) a ajouté le DG de l’INS.
M. Alichina Idrissa Kourguéni a par ailleurs indiqué que ‘’depuis plus d’une douzaine d’années, l’INS a renforcé ses efforts dans la production des comptes économiques de qualité et à temps, ces efforts ont été reconnus tant au niveau régional qu’international comme en témoigne le rapport sur la situation des statistiques des comptes nationaux en Afrique élaboré en mars 2013 par le Département des statistiques de la Banque Africaine de Développement qui classait le Niger au sixième rang derrière le Zimbabwe, l’Ile Maurice, l’Afrique du Sud, l’Egypte et la Tunisie’’.
‘’Cette plateforme, a-t-il dit, sera certainement davantage améliorée en prenant compte les résultats des travaux sur le rebasage selon le Système de Comptabilité National (SCN) 2008 qui ont permis de porter le PIB de la nouvelle année de base 2015 à 5751,0 Milliards de FCFA, soit une réévaluation de 33,3% par rapport à son niveau de l’ancienne base 2006 (4288,8 Milliards de FCFA) a-t-il ajouté.
‘’Ces résultats auront des incidences positives sur certains indicateurs macroéconomiques (amélioration de déficit budgétaire, amélioration du taux d’endettement, rehaussement du niveau de revenu national brut (de 906$ PPA en 2017 à 1336,3 $ PPA en 2018) a-t-il ajouté.
‘’Les résultats ainsi obtenus ont des implications sur certains ratios, notamment les taux de pression fiscale, le solde global en pourcentage du PIB, l’encours de la dette en pourcentage en PIB, aussi la prise en compte de ces résultats dans le calcul de l’Indice de Développement Humain (IDH) de 2018 pourrait contribuer à l’amélioration de cet indice’’ a souligné M. Alichina Idrissa Kourguéni.
Le Directeur Général de l’INS a enfin, au nom du Gouvernement du Niger et de l’INS, renouvelé ses remerciements et sa gratitude à tous ceux qui, sans leur soutien financier, sans leur contribution, leur assistance technique, les travaux de valorisation du PIB du Niger et de migration vers le SCN 2008, n’auraient pas pu être réalisés et les premiers résultats provisoires ne seraient disponibles en avril 2018 comme il a été recommandé’’.
L’Institut a pour entre autres missions d’assurer la coordination des activités du Système Statistique National ; de produire et de mettre à la disposition des utilisateurs une information statistique répondant aux normes internationales habituellement reconnues en matière statistique et relatives à l’ensemble des domaines de la vie de la nation ; de centraliser les données produites par l’ensemble des services et organismes du Système Statistique National et d’assurer leur conservation et, le cas échéant, leur diffusion ; de favoriser le développement des méthodologies et de la recherche appliquée dans les domaines de la collecte, du traitement et de la diffusion des données statistiques, et de veiller à la diffusion d’une information de qualité par l’ensemble des services et organismes relevant du Système Statistique National.

MTM/MHM ANP/032 Août 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT