Première journée nationale de lutte contre l’épilepsie au Niger

Soumis par lawan le mer, 03/04/2019 - 16:31
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey 3 avril (ANP)-La faculté des sciences de la santé de l’université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey a organisé en collaboration avec l’association nigérienne de lutte contre l’épilepsie et le ministère de la santé publique  la 1ere journée  nationale de lutte contre l’épilepsie au Niger ce mercredi 3 avril.
L’épilepsie  se caractérise par une perturbation de l’activité des cellules nerveuses  dans le cerveau, provoquant de convulsions.
Elle est  une des maladies les plus répandues  dans le monde touchant plus de 60 millions de personnes selon l’OMS dont 80% se trouvent dans les pays à revenu faible .
La célébration de cette 1ere journée nationale de lutte contre l’épilepsie au Niger a pour objectif de renforcer les capacités du personnel soignant et de sensibiliser les populations sur cette maladie.
Pour le président du comité d’organisation de cette journée nationale de lutte contre l’épilepsie au Niger Dr Assadek Hamid «  le ministère de la santé  publique  considère l’épilepsie comme  une urgence de santé. En effet les chiffres alarmants de notre comité montrent prêt de trois quart des intervenants atteints ne bénéficient pas d’un traitement approprié le malade et souffrent du regard des autres. »
Le représentant du ministre de la santé publique  Salifou  Abdourahamane  pour  sa part a mis l’accent sur l’importance du renforcement des capacités du personnel soignant afin de protéger les populations de cette maladie. Cette première journée est construite dans le cadre de programme de lutte contre l’épilepsie au Niger pour le ministère de la santé  se  doit de mettre en œuvre le renforcement de capacité du personnel soignant de manière  collective et essentiel le » a-t-il indiqué
Salifou Abdourahamane  de poursuivre    « que la lutte contre  l’épilepsie est fondamentale comme vous le savez certainement le ministère  de la santé publique intensifie la lutte contre la maladie. Cette lutte concerne les maladies transmissibles les maladies non transmissibles et les maladies tropicales négligées. Au Niger les plus hautes autorités de la république se  soucient    de la préservation de la santé des populations  et se sont engagées à réduire la mortalité maternelle et infantile. «
AAM/MHM/CA/ ANP -  011 AVRIL 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT