Première édition du forum régional sur les us et coutumes en milieu zarma sonrhaï

Soumis par lawan le lun, 18/11/2019 - 09:02
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Dosso/Culture
Première édition du forum régional sur les us et coutumes en milieu zarma sonrhaï
Dosso, 18 Nov. (ANP) - Dosso a abrité du 15 au 17 novembre 2019 la première édition du forum régional sur les us et coutumes en milieu zarma sonrhaï avec comme thème central «  le retour aux valeurs culturelles positives est le garant de notre cohésion sociale ». Ce forum a vu la participation des régions de Dosso, Tillabéry et Ingall dans la région d’Agadez. La cérémonie de lancement de ce forum a été placée sous la présidence du ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale M. Assoumana Mallam Issa en présence du ministre des mines M. Hassane Barazé Moussa, de la secrétaire générale adjointe du gouvernement, des autorités administratives de la région de Dosso, des chefs traditionnels de Dosso et Tillabéry, de l’épouse du haut représentant du président de la république et de nombreux invités de marque. Ce forum a été initié par l’ONG Doubani de Mm Djermakoye Maïdanda Maïmouna et l’ONG Hallasseye de Mm Moussa Mamata Hammani
La cérémonie a été marquée par une parade des participants à la cérémonie ; une parade qui a permis au public de découvrir les mystères des zarma sonrha suivie de la prestation de plusieurs artistes renommés vivant dans l’espace de cette communauté entre autres Denké-Denké, Habssou Garba, Aîchatou Dan koili, Mali Yaro, l’orchestre Toubal et bien d’autres artistes. 
Dans le discours de lancement qu’il a prononcé à cette circonstance, le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale M. Assoumana Mallam Issa a indiqué que cette première édition du forum constitue une contribution inestimable à la mise en œuvre de la mission du ministère de la renaissance cultuelle. L’objectif du ministère a-t-il précisé est qu’aucune région ne soit absente de ce type de manifestation. Ainsi en 2020 a dit en substance le ministre de la renaissance culturelle, il sera organisé le festival du cheval à Diffa, le  festival du BITI à Ouallam et le festival du fleuve à Ayorou et Tillabéry. 
Poursuivant son intervention, le ministre de la renaissance culturelle a notifié que c’est à Dosso à l’occasion de la fête du 18 décembre 2014, Dosso-Sogha que la renaissance culturelle est née. A cette occasion a-t-il expliqué le président de la république Issoufou Mahamadou a lancé le concept de la renaissance culturelle, un instrument incontournable fruit de sa propre vision à travers lequel le ministère de la renaissance culturelle a la charge et la responsabilité de changer le comportement de notre société. Cette vision a ajouté M. Assoumana Mallam Issa fait suite à un constat sur la disparition progressive de nos valeurs cultuelles.   
Le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale a salué et encouragé l’ingéniosité des promotrices de cette rencontre de la culture zarma-sonrhaï, une rencontre dont l'objectif est de mieux faire découvrir et partager avec le public cette richesse culturelle. C’est a indiqué M. Assoumana Mallam Issa l’occasion de donner aux jeunes générations de découvrir cette culture, de s’identifier à elles et de s’y reconnaîtr   e afin de mieux la défendre dans le concert des nations.
Le commissaire chargé des grands évènements M. Adamou Imiran Maïga a lui aussi expliqué les objectifs et les attentes de ce forum. Auparavant, le maire de la commune urbaine de Dosso et le gouverneur de la région se sont réjoui de la tenue à Dosso de la première édition de ce forum. Une visite guidé des stands a permis aux différentes personnalités et invités de découvrir la richesse de la culture zarma sonrhaï.
Quelques instants après, le public a assisté à deux conférences animées par PHD Mamoudou Djibo, historien enseignants chercheur au département historique de l’université. Abdou Moumouni, auteur de plusieurs écrits ; une conférence qui a porté sur le thème »Jeunesse, culture et tradition dans l’espace zarma sonrhaï. La deuxième conférence a été  présentée par le professeur Boureïma Alpha Gado, enseignant cherceur, recteur de l’université Boubacar Bâ de Tillabéry. Le professeur Boureïma  Alpha Gado a exercé des fonctions à la présidence en matière de sécurité alimentaire. La conférence qu’il a animé avait comme thème «  un peuple zarma sonrhaï, l’unité dans la diversité.
Au programme de ce forum, les populations de la cité des Djermakoyes et les invités ont suivi avec attention une série de manifestations artistiques et culturelles qui retracent les valeurs des populations zarma sonrhaï.
Mahamane Amadou ANP/Dosso 0060 Nov 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT