Ouverture samedi matin du 55ème Sommet de la CEDEAO en présence du Président Issoufou

Soumis par lawan le sam, 29/06/2019 - 14:59
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 29 juin (ANP) - La 55ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a débuté samedi matin, 29 juin 2019 dans la salle de conférence du Palais présidentiel, sous la présidence de  Muhammadu Buhari, Président sortant en exercice de la CEDEAO, Président de la République Fédérale du Nigéria.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence des Chefs d’Etat des pays membres de l’organisation régionale dont le Président de la République, Chef de l’Etat,  Issoufou Mahamadou, arrivé vendredi en fin d’après-midi, 28 juin 2019, dans la capitale fédérale du Nigéria.
Elle a été surtout marquée par l’allocution de bienvenue de SEM Muhammadu Buhari, suivie de celles du Président de la Commission de la CEDEAO M. Jean-Claude Kassi Brou, du Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Dr Mohamed Ibn Chambras et du Président de la Cour Pénale Internationale (CPI), le juge Chile Eloé-Osuji.
Dans son intervention, le Président Buhari a remercié ses homologues pour « la confiance placée en lui et pour leur appui aimable » pour avoir dirigé l’organisation sous régionale pendant un an.
Le Chef de l’Etat nigérian a noté « avec satisfaction le fonctionnement régulier de nos  institutions  qui font qu’aujourd’hui nous sommes ensemble, comme une famille, en tant qu’Etats membres ».
Il s’est réjoui des « avancées importantes » réalisées par la CEDEAO et des « efforts individuels et collectifs pour promouvoir la bonne gouvernance, la paix, la stabilité et le développement socio-économique dans la sous-région ».
« Nous devons continuer, a-t-il poursuivi, à mener des efforts collectifs qui permettront de garantir dans notre sous-région la paix et la sécurité ».
« Malgré les progrès importants enregistrés  en particulier dans le domaine de la gouvernance politique », a souligné le Président Buhari, « notre sous-région continue à faire face à des défis sécuritaires importants.»
« Nous devons, tous  ensemble, agir pour mettre fin à ces menaces dans l’intérêt de la stabilité régionale et du bien-être de nos populations. Nous devons poursuivre nos efforts pour protéger nos populations et leurs biens tout en maintenant la lutte contre le terrorisme et la criminalité », a-t-il affirmé.
Muhammadu Buhari a indiqué, qu’il est devenu « impératif  que nous adoptions une stratégie commune tant au niveau national que régional pour combattre toutes ces menaces. »
Au cours de cette session, les dirigeants ouest africains vont, entre autres, élire le Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO et retenir la date et le lieu de la 56ème Session ordinaire.
Le Chef de l’Etat nigérien est accompagné, dans ce déplacement, de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Diop Mamoudou, Ministre des Finances, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et Mme Lamido Ousseini Salamatou Bala Goga, Ministre Déléguée chargée de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.
AA/CA/ANP- 00165 juin 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT