Ouverture à Niamey de la troisième réunion ministérielle de la commission climat pour la région du Sahel

Soumis par lawan le sam, 23/02/2019 - 12:45
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 23 fév (ANP)-la troisième réunion ministérielle de la commission climat pour le Sahel s’est ouverte ce 23 février à Niamey sous la présidence du ministre de l’environnement Almoustapha  Garba.
Au cours de la rencontre, les ministres auront à entériner le rapport des experts intégrant le dispositif institutionnel, le programme prioritaire pour catalyser les investissements climatiques et les agendas de la conférence des chefs d’état et de gouvernement ainsi que de la table ronde.
La cérémonie a enregistré outre les pays membres la présence de la banque africaine de développement (bad), de la ministre coordinatrice de la commission climat du bassin du Congo Mme Arlette Soudou Nonault et de la secrétaire d’état marocaine au développement durable Mme Nezah al Ouaf.
« depuis la création de la commission des nombreuses rencontres des experts, deux réunions ministérielles qui ont permis de valider le rapport diagnostic et la note de cadrage de l’étude sur l’élaboration des programmes, le plan de suivi évaluation et la stratégie de mobilisation des ressources » a déclaré le minstre Almoustapha Garba  avant d’indiquer que ce processus sera couronné par la tenue le 25 février de la première conférence des chefs d’état et de gouvernement suivi le  26 février 2019 de la table ronde sur le financement du programme prioritaire d’investissements climatiques du Sahel composante essentielle  du plan d’investissements climat  pour la région du Sahel.
La ministre coordinatrice de la commission climat du Bassin du Congo s’est réjoui de l’honneur fait  au Congo –Brazzaville par la commission climat Sahel en la conviant à la rencontre de Niamey pour partager son expérience de coordination tandis que son homologue marocaine salue la démarche de la commission climat pour son opérationnalité depuis le sommet  mondial sur le climat il y a deux ans.
Le représentant de la Banque africaine de développement a rassuré la réunion ministérielle du soutien de son institution à accompagner la commission climat Sahel dans la mobilisation des ressources pour le financement des programmes.
La rencontre se justifie par l’urgence de faire face aux effets croissants des variabilités climatiques sur les conditions de vie des populations et la santé de l’écosystème.
Le Niger est assure la présidence de la commission Climat de la zone Sahélienne depuis sa nomination par le sommet mondial sur le climat de Rabat au Maroc en 2017.
MHM/ ANP- 00 127 Février 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT