Ouverture à Niamey d’une Conférence de haut niveau sur "l’Islam et modernisation sociale : expérience de l’Emirat de Kano"

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le lun, 09/04/2018 - 17:05
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 09Avril (ANP) - Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé, ce lundi 09 Avril, la cérémonie d’ouverture d’une Conférence de haut niveau sur  le thème : "Islam et modernisation sociale : expérience de l’Emirat de Kano".
Cette conférence est animée par l’Emir de Kano, son Altesse Muhamad Sanusi Lamido Sanusi. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du Premier ministre Brigi Rafini, des présidents des Institutions de la république, des représentants du corps diplomatique, des députés, des membres du Gouvernement, des Chefs traditionnels et leaders religieux, des représentants des organisations internationales, ainsi que de plusieurs invités.
Dans son mot de bienvenue, le Ministre en charge de la Renaissance Culturelle, M. Assoumana Mallam Issa, a tenu à souhaiter la chaleureuse bienvenue à  l’Emir de Kano, ainsi que la délégation qui l’accompagne. Parlant de l’organisation de cette rencontre, le Ministre Assoumana Mallam Issa dira que le samedi 07 avril passé les honorables chefs traditionnels et leaders religieux ont déjà échangé autour de ces reformes avec leurs frères de Nigeria. «  Nous avons ainsi voulu au préalable organisé cet atelier pour créer les conditions d’échanges plus approfondies entre Oulémas des deux pays et donner l’occasion aux Oulémas et chefs traditionnels du Niger de s’imprégner des démarches et des méthodologies utilisées à Kano », a-t-il expliqué.
En organisant cette importante conférence, le Ministre Assoumana Mallam Issa a indiqué que l’objectif principal est de montrer  comment l’islam peut contribuer à la modernisation sociale, politique et économique du pays.
Le Ministre en charge de l’Intérieur, M. Bazoum Mohamed, a dans un premier temps relaté l’historique et les similitudes qui existent entre l’Emirat de Kano et les régions de Zinder et Maradi. Il a, par la même occasion, brossé le tableau sombre des maux qui assaillent notre tissu social et qui ont pour noms la mendicité, la prostitution, les mariages précoces, etc. et qui, selon lui, auront des réponses appropriées à travers les reformes qui seront faites.
Dans son discours d’ouverture officielle de la rencontre, le Président de la République Issoufou Mahamadou a rappelé qu’il ya bientôt deux mois qu’il plaçait la session inaugurale du deuxième mandat du Conseil Economique, Social et Culturel sous le thème de la Renaissance Culturelle, notamment de la modernisation sociale et il avait alors demandé à cette Institution de la République d’apporter sa contribution dans sa mise en œuvre.
« La Renaissance culturelle, c’est cette ambition que nous avons de moderniser notre pays au plan social, politique et économique », a-t-il indiqué, précisant que « le gouvernement nigérien a élaboré un diagnostic participatif assorti d’une feuille de route en trois programmes pour la mise en œuvre de l’axe Renaissance Culturelle. Ce document, qui va bientôt être adopté en Conseil des ministres, a fait un inventaire suffisamment représentatif des valeurs à promouvoir et des contre-valeurs à combattre en vue de la modernisation du pays », a-t-il  poursuivi.
Le Président Issoufou Mahamadou a ensuite annoncé que le document a également « décliné les principaux vecteurs et acteurs stratégiques de mise en œuvre des programmes. Ces vecteurs sont, entre autres, les Institutions de la République, la culture, la famille, l’Ecole et la religion. « C’est pourquoi j’avais demandé au Conseil Economique et Social et Culturel, Institution de la République, de s’investir dans la mise en œuvre de cette approche. C’est aussi pour cette raison que nous organisons aujourd’hui cette conférence sur le thème : "Islam et Modernisation sociale : expérience de l’Emirat de Kano" ».
Le Président Issoufou Mahamadou s’est dit particulièrement heureux d’accueillir, en cette circonstance, son Altesse Sanusi Lamido Sanusi, Émir de Kano, Emirat au passé très glorieux dont la culture et le dynamisme continuent de susciter admiration et respect au-delà des frontières africaines, et lui a exprimé tous ses remerciements pour avoir accepté de rehausser de sa présence cette conférence et de partager avec les participants les expériences de son émirat de Kano sur ce sujet.
Apres avoir loué la qualité intrinsèque de l’Emir du Kano tant sur le plan social, culturel et religieux, le Président Issoufou Mahamadou a indiqué que cette présence participe de la solidarité entre les populations des deux pays et réaffirme qu’ils sont tous résolus à engager un leadership conséquent pour faire évoluer les comportements et les mentalités sur des nombreuses questions et, ce, à la lumière des enseignements du Saint Coran et des Hadiths.
Avant de déclarer ouverte la conférence, le Chef de l’Etat nigérien s’est dit convaincu que les résultats qui seront issus des débats donneront sans nul doute des arguments de communication pour un changement de mentalité et de comportement. « Tirons donc le meilleur profit de cette conférence, qui est si importante pour la réalisation des transformations que nous voulons pour le développement politique, économique et social de notre pays. L’Islam, notre grande religion, peut et doit servir nos objectifs de modernisation », a conclu le Président Issoufou Mahamadou.
Peu avant, l’Emir de Kano, Son Altesse Muhamad Sanusi II, a dans, son intervention liminaire et enrichissante, expliqué comment il compte, à leur niveau, apporter des reformes, avant de saluer à juste titre l’initiative des autorités du Niger de vouloir engager des reformes pour le bien de son peuple.
AIO/KPM/ANP/Avril 2018

ANP HONEY POT