Ouverture de la session ordinaire du conseil supérieur de la communication au titre du mois de novembre 2019

Soumis par lawan le jeu, 28/11/2019 - 17:11
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 28 Nov (ANP)-La session ordinaire du conseil supérieur de la communication(CSC), au titre du mois de novembre 2019, a ouvert ses travaux, ce jeudi 28 novembre 2019, avec quatre(4) points inscrits à son ordre du jour.
C’est ainsi qu’elle aura à examiner et adopter le procès-verbal de la session du mois d’octobre 2019; une Information sur le CSC ; le rapport du groupe de travail chargé de la répartition du fonds d’aide à la presse 2018, et enfin des questions diverses.
Dans son discours d’ouverture le président du CSC,  Dr Sani Kabir a d’abord insisté particulièrement sur le rapport du groupe de travail chargé de la répartition du fonds d’aide à la presse au titre de l’année 2018.
Il a, à l’occasion,  rappelé  aux responsables des medias et entreprises  de presse le nouveau cadre législatif et réglementaire avant d’indiquer que la loi du 07 juin 2012 portant composition , attributions et fonctionnement du CSC modifiée et complétée par la loi  du 16 mai 2018, dispose en son article 10 nouveau  ‘’que le conseil supérieur de la communication gère le fonds d’aide à la presse et veille à sa bonne utilisation’’.
‘’ Ce fonds est destiné à la formation des journalistes et à l’acquisition des équipements pour les entreprises de presse, le soutien des entreprises de presse, en aucun cas il ne peut concerner le fonctionnement courant de celles-ci’’ a fait savoir Dr Sani Kabir.
«Pour l ‘examen des dossiers de demande de ces fonds, un groupe de travail chargé de la répartition  du fonds d’aide à la presse a été mis en place par délibération en date du 29 aout 2019 et officiellement installé le 04 novembre 2019 »a-t-il ajouté
Selon Dr Sani kabir ‘’Ce groupe de travail était  chargé de fixer les barèmes suivant les critères définis aux articles 12 à 19 de la délibération du 31 mai 2019 déterminant les conditions d’éligibilité  au fonds d’aide à la presse et les modalités de son attribution; étudier  les dossiers de demandes d’aides soumises par les entreprises ou organes de presse ; sélectionner les demandes jugées éligibles par ordre de mérite et enfin proposer la répartition du fons d’aide selon des quotas entre les catégories de medias’’
Dr Sani Kebir a tenu, en fin, à féliciter vivement les membres dudit groupe de travail  pour la qualité du rapport présenté et surtout pour avoir sacrifié de leur temps pour produire ce rapport dans les délais impartis.
AAM/MAY/AS/ANP 124 Novembre 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT