Ouverture d’un séminaire des membres du conseil supérieur de la communication sur la TNT

Soumis par lawan le lun, 26/11/2018 - 17:42
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey 26 Nov (ANP)-  Le Président du Conseil Supérieur de la communication (CSC) Dr Sani Kabir a présidé ce lundi 26 novembre 2018 la cérémonie d’ouverture d’un séminaire de formation à l’intention du personnel de l’institution sur le thème ‘’ le cadre juridique et institutionnel de la communication audiovisuelle face à l’avènement de la radiodiffusion numérique’’.
Une  délégation du CSC du Burkina Faso conduite par son vice président M. Abdoul Aziz Bamogo, le ministre de la communication M. Habi Mahamadou Salissou, le Ministre des télécommunications, des postes et de l’économie numérique,  M. Sani Maigochi et de plusieurs personnalités invitées pour la circonstance ont pris part à la cérémonie.
L’objectif principal de cette formation, qui durera trois (3) jours est de renforcer les capacités des membres du CSC sur le nouveau cadre juridique et institutionnel du secteur de la communication audiovisuel, face à la migration vers la radiodiffusion numérique, afin de leur permettre d’assurer une régulation efficace.
Face a cet enjeu majeur, les objectifs spécifiques de la formation sont de permettre au collège des conseillers et au personnel administratif et technique du CSC de mieux appréhender les contextes politique, technologique, juridique et institutionnel de la nouvelle réglementation de la communication audiovisuelle tant au niveau international que national.
Il sera question entre autres du contenu de la nouvelle réglementation, notamment de la segmentation des différentes activités, de leurs régimes juridiques, des procédures d’autorisation et des instances compétentes.
Il sera discuté en outre  des interrelations entre les différents acteurs impliqués, notamment entre les opérateurs des différents segments d’activités ; du processus de passage de la télévision analogique à la télévision numérique ; et  enfin des rôles et des obligations de chacun des acteurs impliqués.
Pour cette formation, le CSC a requis l’expertise de trois consultants qui vont entretenir sur les bouleversements qu’induira le passage à la télévision Numérique Terrestre, notamment à travers l’activités d’édition des services de communication audiovisuelle, les activités d’opérateur de multiplex et d’opérateur de diffusion, celles des distributeurs des services, de la régulation de ces services, et des dispositions transitoires relatives au processus de transition vers la télévision numérique terrestre et à l’arrêt de la diffusion de la télévision analogique.
Le président du CSC a invité les participants à suivre avec attention particulière, et surtout avec assiduité, les différents modules qui ‘’vous seront présentés afin que nous puissions nous armer conséquemment des outils juridiques et institutionnels qui vont nous permettre d’assumer pleinement notre mission face à ces nouveaux changements.’’
Le CSC est une autorité  indépendante chargée de garantir la liberté de presse et de veiller à l’indépendance des médias.
Prévue en juin 2015, la transition vers le TNT au Niger a accusé un retard mais  elle devrait être effective d’ici  fin  2018, cette technologie est censée garantir la  qualité des images et des sons des télévisions, rappelle-t-on.
HA/CA/ANP-00105 –Novembre 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT