Niger : ultimatum de 2 semaines de l’intersyndicale pour la satisfaction de ses revendications

Soumis par lawan le jeu, 31/01/2019 - 11:25
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 31 janv. (ANP)-l’intersyndicale des travailleurs du Niger, un regroupement de 7 centrales syndicales a donné deux semaines au gouvernement pour satisfaire à ses revendications salariales et sociales, peut-on lire dans une déclaration rendue publique mercredi 30 janvier à Niamey.
Elle exige le respect par la partie gouvernementale les points de l’accord contenus dans un protocole signé le 20 octobre 2018, faute de quoi, le regroupement entend user de tous les moyens légaux pour faire aboutir ses doléances.
Celles-ci portent sur le parachèvement du processus d’élaboration et d’adoption du régime indemnitaire des agents de l’état couplé au paiement des stocks des incidences financières et la définition de mécanisme résolution d’incidences financières.
Les revendications ont trait aussi à l’octroi de l’indemnité spéciale de départ à la retraite aux agents de la fonction publique avec prise d’effet à compter de janvier 2019 ; à la révision de la convention collective interprofessionnelle ; à la révision du décret fixant les frais de déplacement accordés aux agents de la fonction publique et à la mise en œuvre du statut des agents auxiliaires.
L’intersyndicale réclame en outre la convocation du comité  sur la réduction des hydrocarbures ;la création du cadre de concertation sur la réduction des prix de la téléphonie ; la mise à la disposition du comité chargé du parachèvement du processus de mise en place de la mutuelle de santé des agents de l’état ; l’organisation de l’atelier de validation sur la révision de la convention collective interprofessionnelle pour sa mise en œuvre à compter de janvier 2019.
L’intersyndicale des travailleurs comprend la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger(CDTN), la Confédération Nigérienne de Travail ‘(CNT) ; la Confédération Générale des Syndicats Libres (CGSL Niger) ; l’Union Générale de l’Economie Informelle (UGSEIN) ; l’Union Générale des Travailleurs du Niger (UGTN) ; l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs (USPT) et l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN).
Le Niger compte une douzaine de centrales syndicales.
MHM/CA/ ANP-00127 JANVIER 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT