Niger UA 2019 : réunion des experts africains de la santé autour du ’Fardeau du Cancer en Afrique’’.

Soumis par lawan le ven, 05/07/2019 - 14:58
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 5 juil (ANP) – Le Ministre de la Santé Publique du Niger  Idi Illiassou Maïnassara a présidé ce vendredi 5 juillet  à Niamey une  réunion des experts  de la santé de l’union africaine sur Le thème ‘’Fardeau du Cancer en Afrique’’
Cette rencontre   intervient en marge du Sommet de l’Union africaine et de la conférence des Premières Dames d’Afrique est parrainée par Mme Issoufou aissata, épouse du chef de l’Etat nigérien.
Dans son discours d’ouverture, le Ministre de la Santé  rappelé que ce thème constitue « un vibrant appel à tous afin de mieux lutter contre cette maladie qui engage un lourd tribu en termes de charges financières, économiques et psychosociales surtout dans nos pays en développement ».
Le thème cadre également avec les objectifs du Plan de Développement sanitaire du Niger  2017-2021 dont l’objectif est de « contribuer à la promotion du bien-être social de la population en vue de l’atteinte des objectifs de développement durable liés à la santé à l’horizon 2030 » a indiqué le Ministre Idi Illiassou.
Et les femmes doivent jouer un rôle capitale dans la lutte contre le cancer parce que les femmes « sont les premières victimes des cancers, ensuite parce qu’elles sont victimes des inégalités d’accès à la prévention, au traitement et au dépistage » , a fait valoir le Ministre de la Santé Publique.
Pour sa part, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique Dr Tshidi Moeti a indiqué que le cancer contribue au cycle de la pauvreté en Afrique, « ce continent aux maigres ressources et où les systèmes de santé sont fragiles et fragmentés ».
Si des actions énergétiques ne sont pas prises « d’ici 2030, plus d’un million de décès dus au cancer seront enregistrés chaque année »,  a-elle averti.
L’OMS a noté avec satisfaction les progrès réalisés par certains pays dans la lutte contre le cancer « parce qu’ils sont parvenus à renforcer leur système de santé pour offrir des services adéquats.
L’Organisation Mondiale de la Santé « insiste sur la nécessité de mettre en œuvre une approche intégrée, coordonnée et multisectorielle, pour les activités des gouvernements, des individus et des autres parties prenantes.
Cette approche « contribuera à la prise en compte effective des interventions de lutte contre le cancer qui sont nécessaires à une évolution vers la couverture sanitaire universelle » a déclaré Dr Tshidi Moeti.
Cette rencontre sera suivie d’un symposium des hautes personnalités su le sujet.
SML/CA/ANP- 0031 Juillet 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT