Niger : Quelque 644 milliards de CFA pour la modernisation des villes nigériennes Par Assane Saley

Soumis par lawan le lun, 17/12/2018 - 10:08
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 17 déc. (ANP). Le Président de la République Issoufou Mahamadou a entrepris depuis son accession à la magistrature suprême de l’Etat en 2011 un vaste programme de modernisation des villes nigériennes pour la période 2011-2030, pour un coût global de 644 milliards de CFA, à travers le programme dit de la renaissance qui est à sa deuxième phase d’exécution, , et ce, à l’occasion des fêtes tournantes du 18 décembre (Fête de la République).
Initié d’abord dans la Communauté urbaine de Niamey sous l’appellation de ‘’programme Niamey Nyala’’, ce programme s’est décliné par la mise en œuvre de grands projets d’infrastructures modernes et fiables dont des échangeurs, des routes bitumées, l’aménagement de plusieurs carrefours et édifices publics qui ont donné à la capitale l’image d’une ville moderne qui se métamorphose et qui n’a rien à envier aux villes des autres pays. 
Ce Programme Niamey Nyala s’est étendu aux autres villes du Niger précisément les Chefs-lieux des régions qui accueillent de manière tournante les festivités de la fête du 18 décembre sous le label de ce-programmes. En effet, la première édition s’est déroulée en 2014 à Dosso, la capitale des Djermakoye, sous l’appellation de ‘’Dosso Sogha’’ (Dosso la coquette).
A l’occasion, la ville de Dosso a bénéficié d’importants investissements en termes d’infrastructures socio-économiques et culturelles de l’ordre de 40 milliards de nos francs. Ainsi, parmi les infrastructures rénovées ou réhabilitées  on peut citer entre autres la résidence présidentielle, le stade régional, l’arène des jeux traditionnels Salama Dan Rani, la maison des jeunes, la création d’un nouveau camp des sapeurs-pompiers, et ceux de la garde nationale et de la gendarmerie réhabilités.
En 2015, les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la proclamation de la République se sont déroulées à Maradi, la capitale économique du Niger, où le sous-programme ‘’Maradi Kolloya’’ a été mis en œuvre pour un coût total de 40 milliards. Là également, la ville a connu une modernisation  formidable grâce aux investissements dans les grands projets tels la construction d’infrastructures urbaines modernes ou la rénovation et la réhabilitation des routes urbaines, de l’arène des jeux traditionnels, les grands carrefours, le Conseil de ville, le grand marché entrainant une véritable renaissance de la capitale économique du Niger.
2016, c’était le tour d’Agadez, avec ‘’Agadez Sokni’’, d’accueillir les festivités du 58ème anniversaire de la République pour les quelles, le gouvernement a investi quelque 60 milliards de nos francs avec à la clé des réalisations dans la légendaire capitale de l’Aïr.
La Capitale de l’Ader, Tahoua, a, quant à elle, accueilli l’édition de 2017 avec des investissements de l’ordre de 100 milliards de CFA qui ont permis de faire de Tahoua une ville moderne avec des infrastructures modernes. La ville a été réhabilitée à travers la rénovation de l’aéroport, du marché, du stade, de l’arène de jeux traditionnels et d’une résidence présidentielle modernes.
Zinder, capitale du Damagram, à travers Zinder Saboua’’, qui abrite  les festivités cet anniversaire de la proclamation de la république a recu un investiment à sa hauteur avec un programme très ambitieux avec la construction de  plusieurs infrastructures dont la rénovation de l’aéroport et plusieurs autres réalisations de nature à lui donner le visage d’une ville  moderne .
Notons qu’au programme de chaque édition figurent des activités culturelles, sportives, et un défilé militaire et civil qui vient marquer la fin du programme des festivités.
AS/ MHM /ANP /104 Décembre 2018 

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT