Niger : la prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre)

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 14/11/2018 - 15:15
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey 14 Nov (ANP)  - La prévalence  du diabète au Niger de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région , a estimé e ministre de la santé Dr Idi  Illiassou Mainassara  dans un message marquant la journée mondiale de la lutte contre le diabète célébrée ce 14 novembre.
Placée sous le thème ‘’famille te diabète’’,  cette journée  est une opportunité offerte chaque année pour sensibiliser les familles et les communautés sur comment et pourquoi les personnes deviennent diabétiques, comment le prévenir ainsi que son traitement et son suivi lorsque cette maladie s’installe, a souligné le ministre.
Plus la maladie est diagnostiquée et traitée tôt, plus les chances de prévenir les complications sévères sont élevées. Par conséquent,  il est urgent de pouvoir diagnostiquer la maladie et fournir des soins appropriés aux personnes atteintes de diabète, a conseillé Dr Mainassara, notant que la sensibilisation et le dépistage s’imposent à travers des activités telles que l’organisation de la journée mondiale de lutte contre le diabète.
Dans le cadre de cette journée, le ministère de la santé  en collaboration avec les ONG, SOS Diabétiques Niger, Forum Santé Niger, Forum Santé Niger (FORSANI) et Lion’s Club Niamey espoir a programmé plusieurs activités.
Il s’agit d’après le ministre  des conférences sur le diabète, des séances de dépistage de diabète qui auront lieu sur les places publiques des 5 communes de Niamey et des chefs lieux des régions du pays ; une campagne de sensibilisation sur le diabète et l’hypertension artérielle à travers la distribution de 600 guides d’alimentations pour les personnes diabétiques et hypertendues.
En plus d’avoir un impact économique important sur les pays et leurs systèmes de santé nationaux, le diabète représente une charge financière majeure pour les individus et leurs familles en raison du cout de l’insuline et d’autre médicaments et fournitures indispensables pour le diabète, a souligné le ministre de la santé, ajoutant que  les plus hautes autorités du pays ont fait de la lutte contre les maladies et en particulier les maladies non transmissibles comme le diabète une des priorités du programme de la renaissance ».
En 2017, quatre millions de décès annuels étaient attribuables au diabète, soit plus que ceux causés par le VIH/SIDA, la tuberculose, et le paludisme réunis, selon les estimations de la fédération internationale de diabète (FID).
« Le diabète affecte de manière disproportionnée les pays à revenu faible ou intermédiaire dans lesquels sont ¾  des personnes atteintes de diabète ».
Cette maladie se manifeste entre autres par une émission très fréquente d’urine, la soif intense, la fatigue intense, les infections répétées, mais dans la majorité des cas ces signes sont absents et le diabète est découvert  de façon fortuite ou à l’occasion d’une complication
HA/CA/ANP- 0049 Novembre 2018

ANP HONEY POT