Niger : deuil national de 3 jours à la mémoire des soldats morts dans une embuscade ‘’terroriste’’ à l’Ouest

Soumis par lawan le jeu, 16/05/2019 - 10:32
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 16 mai (ANP)-  Le gouvernement nigérien a décrété mercredi soir un deuil national à la mémoire des soldats tués le 14 mai dans une embuscade ‘’terroriste’’ contre une patrouille de l’armée près de Mangaizé, dans la région de Tillabéry, frontalière du Mali, apprend-on  officiellement.
Ce jeudi, les drapeaux ont été mis en berne au niveau des édifices publics et dans les écoles, a-t-on constaté.
Au moins 17  soldats nigériens ont été tués,  11 sont  portés disparus et 6 autres ont été  blessés dans cette  embuscade ’, selon un bilan communiqué mercredi à l’ANP par le porte-parole du ministère nigérien de la défense.
Les assaillants dont le nombre n’a pas été précisé se sont repliés vers la frontière malienne, a jouté le porte-parole sans fournir de bilan du côté  ennemi.
Cette partie du pays est la cible ces derniers jours des attaques armées : le 13 mai des assaillants ‘’lourdement armés’’ ont visé  la prison de haute sécurité de Koutoukalé  qui a couté la vie à un garde national ,  le 2 mai à  Banibangou, au cours d’une incursion armée ,  un véhicule de médecins sans frontière avait été enlevé, quelques jours auparavant, un chef de groupement avait été tué à Inatès.
Cette zone avait  été le théâtre en octobre 2017 d’une attaque meurtrière qui s’était soldée par la mort de 4 soldats américains et 5 militaires nigériens à Tongo Tongo.
Depuis 2017, le gouvernement a instauré l’état d’urgence dans une grande partie de la région de Tillabéry, frontalière du Mali et du Burkina en proie aux actions des mouvements se réclamant de djihadisme.
CA/ANP-0088 Mai 2019    

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT