Niger : clôture de la session dite des lois de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2019

Soumis par lawan le lun, 01/07/2019 - 16:40
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 01juil (ANP) - La première session de l’assemblée nationale dite des lois a clos ses travaux ce lundi 1 er juillet après 3 mois de session marquée notamment par l’examen et le rejet d’une motion de censure contre le gouvernement.
le président de l’assemblée Nationale a tout d’abord indiqué que la présente session aura tenu toutes ses promesses avant de brosser les points inscrits à l’ordre du jour qui ont tenu en haleine aussi bien les députés que l’opinion nationale.
Il s’agit entre autres, de la loi sur l’exercice des cultes au Niger, de la loi sur la répression contre la cybercriminalité, de la 1ère  rectification du budget 2019. Le président de l’Assemblée Nationale a aussi évoqué la question du contrôle de l’action gouvernementale, qui selon lui,  l’on notera, que pour la toute première fois au cours de la présente législature, l’Assemblée nationale a examiné une motion de censure.
Outre cet évènement de grande portée démocratique, le contrôle de l’action gouvernementale a pris la forme de nombreuses questions et interpellations parmi lesquelles celles portant sur l’organisation du pèlerinage aux lieux saints de l’islam et sur l’interdiction des déchets plastiques ont retenu l’attention de la grande majorité des députés.
En parlant de succès, diplomatique le président Ousseini  s’est appesanti  de l’élégante entrée du Niger au conseil de sécurité, du récent honneur que ces pairs de la CEDEAO viennent de faire au Président de la République, de la tenue prochaine de la réunion ministérielle de l’Organisation de la Coopération Islamique dans notre pays, ‘’je veux surtout parler de ce rêve devenu réalité de l’organisation à Niamey d’une conférence au sommet de l’Union Africaine ‘’, a-t-il ajouté, appelant les Nigériens pour la réussite du sommet de l’UA à la hauteur des sacrifices consentis au plan financier.
Selon lui, pour que nos bonnes résolutions deviennent réalité et qu’elles transforment notre pays, ‘’des changements structurels et sociaux sont indispensables, particulièrement dans les secteurs éducatif et agricole’’, a-t-il fait savoir avant d’expliquer qu’en matière d’éducation, la situation qui perdure depuis plusieurs décennies nécessite des réformes profondes pour rehausser la qualité de l’enseignement notamment par la responsabilisation de tous les acteurs.
S’agissant de l’agriculture, cet égard, la Représentation nationale exhorte le Gouvernement à accélérer la mise en œuvre de la politique agricole afin que le secteur contribue davantage à la croissance économique et qu’il puisse créer des emplois plus qualifiés. Comme on l’a dit souvent, il faut travailler à moderniser le système cultural actuel et passer résolument à l’irrigation de masse et à un élevage plus intensif tout en réorganisant les producteurs autour des valeurs de progrès, aux antipodes des pesanteurs actuelles.
Le président du parlement nigérien a par ailleurs rendu un hommage et gratitude à l’endroit de tous ces compatriotes qui n’ont ménagé ni leur temps personnel ni leur santé pour métamorphoser Niamey et le rendre digne de ses illustres invités.
La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence, du Premier ministre Brigi Rafini ; des présidents des institutions républicaines ; des membres du gouvernement ; des corps diplomatiques et institutions internationales ; des membres de l’association ; des chefs traditionnelles et des membres de l’Association Islamique du Niger.
AIO/CA/MHM ANP- 001 Juillet  2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT