Niger Bac 2019 : Lancement de la session à Niamey, 23.673 candidats dont 9.970 filles dans la course

Soumis par lawan le mer, 10/07/2019 - 11:24
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 10 juillet (ANP)-  Le Gouverneur de la Région de Niamey Mr Issaka Hassane Karanta a lancé ce mercredi 10 juillet 2019 la session  du Baccalauréat session 2019 au lycée Kassaï  au titre Niamey qui compte  23.673 candidats dont 9.970 filles.
Le  Coup d’envoi s’est déroulé en présence du Secrétaire Générale du ministère des Enseignement Supérieur Dr Rabiou Ousmane et le vice Recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey.
« Nous avons en tout 23.673 candidats dont 9.970 filles et 13.703 Garçons alors nous cherchons a renverser la tendance avec la scolarisation de la jeune fille dans la durée que son Excellence El hadji Issoufou Mahamadou a proclamé dans l’acte de la renaissance 2 nous souhaitons que la cause soit entendue et que les parents se mobilisent pour encourager les jeunes à  prospérer et a progresser surtout dans les disciplines  scientifiques »,  a annoncé le Gouverneur.
« Nous avons Beaucoup de candidats libres c’est qui ne pas quantité négligeable ce qui veut dire que les gens ont compris qu’il faut s’instruire il faut chercher à aller de l’avant c’est dans ce sens que ce monde et a encourager », a-t-il  ajouté.
Pour le Gouverneur de la Région de Niamey «  Ce matin nous souhaitons Bonne chance à tous les candidats de la région de Niamey et nous avons dit et répéter en présence du Représentant des parents d’Elèves et des différents de niveau d’enseignement que le Président de la République, le Premier ministre et les ministres en charge des enseignements ont été très satisfait du déroulement de cette année scolaire 2018-2019 qui a connu moins de perturbation et nous souhaitons que les résultats soenit a la hauteur c'est-à-dire meilleurs que les années précédentes »
  « Nous perdons beaucoup de bourses faute de candidats et c’est en cela que nous attirons l’attention des candidats d’être attentifs, d’être moins stressés  et de prendre cet examens comme une composition comme un devoir de classe en ce sens que les sujets même ont été formulés  par les professeurs qui les tiennent en classe et ce sont ces mêmes professeurs qui vont corriger’’, a-t-il conseillé.
Toutes les dispositions ont été prises au niveau de l’Etat pour que ces examens se déroulent dans des très bonnes, a enfin assuré le gouverneur de Niamey.
Au plan national, quelque 64.190 candidats ont commencé à composer pour les épreuves du premier diplôme universitaire qui donne accès aux études supérieures.
Au Niger, le taux de l’enseignement supérieur est de 2,6% en 2018 et le ratio étudiant/population est de 281 étudiants pour 100.000 habitants en 2015, un des taux le plus faible de la sous-région.
AAM/CA/ANP-0089 Juillet 2019

 

                                                      
   
 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT