Maradi : La campagne agricole promet d’être bonne dans la région

Soumis par lawan le jeu, 26/07/2018 - 10:20
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Maradi, 26 juillet (ANP)- Le Ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari vient d’achever le 24 juillet sa mission de suivi de l’installation de la campagne Agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2018 dans la région de Maradi.
La mission est allée s’enquérir du niveau d’évolution de la campagne agricole, de la mise à la disposition des populations des entrants, mais aussi  entretenir les populations, à travers des meeting,  des questions de l’heure notamment, la scolarisation et le maintien des filles à l’école, et le sujet  de sécurité.
A propos de l’installation de la campagne 2018, le Ministre de la défense nationale retient qu’elle s’est bien installée, sans menace acridienne, ni poche de sécheresse. « Nous avons noté avec satisfaction le niveau phénologique de nos cultures et si la tendance se maintient, la campagne promet d’être bonne » a-t-il dit.
Au plan national, en mi-juillet 2018 près de 12 000 localités ont déjà semé sur les 12464 villages agricoles, la situation pastorale commence à s’améliorer et les marres s’alimentent progressivement ainsi que la baisse des prix des céréales sur les marchés, selon des données officielles.
Le Ministre Kalla Moutari a précisé que des manquements ont été détectés sur quelques ouvrages visités et a instruit que les recommandations formulées par les cadres soient prises en compte. Il ressort d’une évaluation officielle que les indicateurs relatifs aux programmes la maitrise de l’eau pour les productions agrosylvo-pastorales et halieutique, la restauration des terres et reboisements, et la maison du paysan restent encore faibles.
Au cours des réunions publiques, la délégation ministérielle a développé des sujets tels que la scolarisation et le maintien des filles à l’école, la fraude du carburant, le trafic de stupéfiants et d’arme, la collaboration entre les populations et les forces de défense et de sécurité.
Dans cette partie Centre-sud du Niger, le mariage précoce est un phénomène très développé entravant la scolarisation des petites filles. Quant à l’économie locale, elle repose en grande parties sur les trafics en raison de la proximité du Nigeria.
AT/CA/ANP- 0083Juillet 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT