Maradi : 30 affaires seront jugées à la cour de la session 2019 de la cour d’assises

Soumis par lawan le lun, 15/07/2019 - 12:58
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Maradi, 15 juillet (ANP)- Ouverture ce matin à Maradi de la première session de la cour d’assises de Maradi au titre de l’année 2019. Cette session sera marquée par l’examen de trente (30) affaires qui sont  inscrites à son ordre.
Il s’agit de trois(3) cas de tentative d’assassinat ; trois (3) cas de meurtre ; un (1) cas de meurtre ; sept (7) cas de coups mortels ; sept(7) cas de viol dont deux (2) sur mineures de moins de treize ans ;trois (3) cas de tentative de viol dont un (1) sur mineure de moins de treize ans ; trois (3) cas d’incendie volontaire de lieux habités ou servant d’habitation ; trois (3) cas de vol criminel et un cas (1) de tentative de vol criminel et complicité.
Selon Ibbo Lasseini, Magistrat Vice-président de la cour d’appel de Zinder, ce qui de prime abord attire l’attention, c’est  le nombre extraordinairement élevé des crimes de sang (16 cas) et des infractions contre les mœurs (10 cas de viol et tentative de viol).
Toutefois, le vice-président de la Cour d’appel de Zinder a donné les raisons de la recrudescence de ces deux phénomènes. Le premier est dû, selon lui, au sempiternel problème de la coexistence entre éleveurs et agriculteurs car la gestion des espaces agricoles et pastoraux est devenue très conflictuelle. « C’est un problème qui doit être pris à bras le corps par les autorités administratives et coutumières pour stopper la montée de ces crimes de sang » a-t-il dit.
Le second, c'est-à-dire atteinte aux mœurs, résulte des conséquences du relâchement de nos valeurs sociales, sinon de la dépravation de nos mœurs. Il estime que cette situation doit interpeller tous les responsables administratifs, coutumiers et religieux.
AT/MHM ANP/0116 Juillet 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT