Les travailleurs nigériens célèbrent le 133ème anniversaire de la fête internationale de travail

Soumis par lawan le mer, 01/05/2019 - 22:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 1er Mai (ANP)-
chaque année, le Niger à l’instar du monde entier célèbre ce mercredi 1er mai 2019, le 133ème anniversaire des évènements tragiques de Chicago qui consacre la fête international de travail 1er Mai, sous le thème ‘’Quelle contribution du mouvement syndical pour la promotion de la paix, du travail décent et du développement durable au Niger’’.
A l’occasion de cette journée, les travailleurs de chaque pays se regroupent chaque année au sein des différentes centrales syndicales pour défiler comme le cas de la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN) regroupant plus de cinquante syndicats affiliés de toutes les couches socioprofessionnelles a défilé sur son itinéraire habituel allant du rond point des sapeurs pompiers Lazaret au  Stade Général Seyni Kountché.
Le Secrétaire Général de la CDTN M. Idrissa Djibrilla a, dans son discours qu’il a prononcé à l’occasion de cette fête, ‘’saluer  la mémoire des vaillants travailleurs, pionniers de la lutte syndicale qui se sont sacrifiés pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail’’.
‘’Ce 1er mai, journée de commémoration est également une opportunité pour se prononcer sur la situation socioéconomique et politique sur le plan national et international’’ a-t-il dit.
‘’L’insécurité qui sévit dans les pays africains et les autres pays du monde doit interpeller toutes les organisations socioprofessionnelles, associatives et politiques, un pays dans lequel il n’y a pas de paix, convenons-en qu’il n’y a pas de d’emploi, ni de liberté syndicale, ni d’élections politiques crédibles, encore moins de développement’’ a rappelé M. Idrissa Djibrilla.
‘’Sur le plan académique, dit-il,  nous constatons la persistance de la crise scolaire et universitaire, nous profitons de la présente occasion pour inviter les différentes parties à privilégier le dialogue pour une résolution définitive de cette crise récurrent, s’il faut se féliciter de ces accords qui ont permis de maintenir un climat social apaisé, il faut déplorer la non mise en œuvre effective de ces accords dont plusieurs points sont arrivés à terme’’.
Le choix du thème de cette année est dû au contexte sociopolitique que traverse pour un code électoral consensuel et une Commission Electorale Nationale Indépendante avec la participation de toutes les parties à ses activités’’ a souligné le SG de la CDTN .
‘’Toutefois, poursuit-il, ces cohérences électorales ne doivent pas faire perdre de vue qu’au plan sécuritaire, notre pays fait face à des attaques de toutes sortes aussi bien des bandits armés que des groupes terroristes, l’insécurité dans les régions de Diffa, Tillabéri et Tahoua demeure préoccupante au vue des conséquences humanitaires, sociales et économiques qu’elle engendre’’.
‘’Aussi nous demandons au Gouvernement de tout mettre en œuvre pour garantir la paix et la sécurité de la population et garantir l’intégrité de nos frontières’’ a-t-il ajouté.
Le SG de la CDTN a par ailleurs indiqué qu’ ‘’au plan international, le ralentissement de l’économie mondiale continue a frappé durement les pays à faible revenus comme le nôtre, cette situation a des répercussions certaines sur notamment le niveau des salaires, sur l’emploi avec un taux de chômage élevé chez les jeunes diplômés et accentue plus gravement les tensions sociales et politiques’’.
‘’C’est pourquoi, nous marquons notre adhésion au projet de la mise en place d’un Cadre formel de l’Unité d’Action Syndicale (UAS) prôné par certaines organisations syndicales ouest-africaines’’ a-t-il enfin déclaré.
Les différentes centrales syndicales du pays se retrouveront cet après-midi au Ministère de l’Emploi pour la présentation du cahier des doléances communes des travailleurs.
MTM/CA/ANP- 007 Mai 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT