Les inondations ont causé plus de 23.000 sinistrés dans la région de Diffa (Parlementaire)

Soumis par lawan le sam, 19/10/2019 - 14:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 19 oct (ANP) – les inondations enregistrées  depuis  le début du mois d’octobre en raison de la crue de la rivière de Komadougou ont causé plus de 23.000 sinistrés dans la région de Diffa (Est), apprend-on de source parlementaire.
Au total  200 ménages sont  sinistrés à Chétimari,  822 ménages à Diffa et  2819 dans  la commune de Mainé, selon une déclaration  rendue publique ce samedi  à  l’Assemblée nationale sur  la situation des inondations dans cette région orientale en proie aux violences de Boko Haram.
‘’La campagne agro sylvo pastorale 2019 est comprise à cause des attaques des sauteriots, une mauvaise répartition des pluies auxquelles se sont ajoutées des inondations précoces, affirme le texte.
Les députés exhortent  le gouvernement à une ‘’prompte réaction’’ et la mise  d’une stratégie durable contre ce genre de catastrophe, notant que les besoins urgents sont relatifs à la relocalisation, la prise en charge alimentaire et sanitaire, à l’accès à l’eau et à l’hygiène et à la protection des zones menacées.
Les élus invitent les partenaires à une prompte réaction pour soulager les sinistrés en assurant leur prise en charge alimentaire et en abris tout en appelant à la solidarité nationale pour faire face à cette ‘’nouvelle crise alimentaire’’.
Au plan national, les inondations ont causé en 2019 plus de 66.000 sinistrés principalement dans les régions de Maradi (Centre), Zinder (Est) et de Tahoua (Nord).
La région de Diffa en butte contre les  violences de Boko Haram depuis 2015 enregistre près de 260.000 personnes déplacées internes, réfugiés ou  retournées, selon OCHA.
CA/ANP- 00126 Octobre 2019

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT