Les Elus discutent sur la promotion de migration sûre et du pacte mondial sur le sujet

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 05/09/2018 - 12:14
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 5 Sept (ANP)-les parlementaires africains  réunis à Niamey, dans le cadre de la troisième conférence parlementaire africaine sur la migration poursuivent  ce mercredi leur réflexion sur le thème « promouvoir une migration sure, ordonnée et régulière ; quel rôle pour le parlement y compris dans la mise en œuvre du pacte mondial y relatif.
Les parlementaires Africains  ont suivi une communication de JASON GAGNON  économiste à OCDE et de HABIB AHMED DJIKA conseiller spécial en droit du ministère des mines du Burkina Faso axée sur les points saillants du pacte mondial pour le continent Africain, les mécanismes de la mise en œuvre, du suivi et de la révision du pacte mondial sur la migration et  la migration dans la perspective des droits de l’homme .
La session s’est poursuivie avec des réflexions sur la place des femmes et des enfants au cœur de la migration animées par Mme  Florence Simbiri consultante  Kényanne  ,  Mme Sofia Ouakka chargée de la tranquillité publique dans la mairie de Malakoff en France  et de M Anh  Nguyen de la division  protection et assistance à l’Organisation  Internationale sur la Migration (OIM).
Par la suite,  la session  a planché  sur le recueil des mesures d’élaboration d’une stratégie de suivi   enrichie d’un échéancier devant rendre effective la contribution parlementaire à des migrations sures, ordonnées, et régulières présenté par Mélégué Traoré ancien parlementaire du Burkina Faso et Frank  Engel membre du parlement européen.
La troisième conférence parlementaire Africaine sur la migration  de Niamey a réuni  les 4 et 5 septembre des parlementaires venus d’Afrique  et Europe et des institutions internationales traitant des questions de migration. Elle est organisée par l’Union Parlementaire Africaine (UPA) en collaboration avec l’Union Interparlementaire (UIP)  et le soutien de l’OIM.
La rencontre de Niamey fait suite à celle de Rabat au Maroc  et de Djibouti.
Le Niger est le principal point de départ des migrants en direction de l’Europe.
MHM/CA/ ANP- 0018   septembre 2018

ANP HONEY POT