Les députés interpellent deux Ministres du gouvernement

Soumis par lawan le sam, 30/11/2019 - 16:28
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 30 Nov (ANP)- Les députés réunis en séance plénière, ce samedi 30 novembre 2019, sous la présidence du 1er vice-président Iro Sani, ont interpellé les Ministres du pétrole et des finances, Monsieurs Foumakoye Gado et Mamadou Diop.
A travers ces deux interpellations, le député Mahamane Sani Lawaly a voulu savoir pourquoi, en dépit du fait que le Niger est devenu producteur du pétrole depuis 2011, le carburant continue à se vendre cher, et ce, malgré l’engouement que son exploitation a suscité et les différentes souffrances que le peuple endure à cause des prix trop élevés qui en sont appliqués.
Selon le député Mamamane Sani partout chez les pays voisins du Niger, producteurs du pétrole, le carburant se vend moins cher, c’est seulement au Niger qu’il coûte trop cher.
‘’Comment comprendre que le Niger vend son pétrole au Nigéria à 200 ou 250F le litre et nous qui sommes producteurs, nous l’achetons 540f le litre ?’’ S’est-il demandé, et quelles sont les mesures prises par le gouvernement pour résoudre ce problème.
Quant à l’honorable Abdouramane Oumarou, sa question a porté sur une interview accordée par le Ministre des finances, Mamadou Diop dans un média sous-régional, et rapportée par les réseaux sociaux, où ce dernier démentait les propos de l’artiste malien Salif Keita qui accusait la France de soutenir les mouvements djihadistes opérant dans le nord du Mali.
Selon l’honorable Abdouramane, cette position du Ministre Mamadou risque d’empiéter sur le processus de sortie du franc CFA, d’une monnaie commune engagé par nos chefs d’Etat. Il a voulu savoir la position réelle du Ministre par rapport à la monnaie commune.
En réponse à ces questions le Ministre du pétrole Foumakoye Gado a rappelé au député Mamane Sani que le pétrole est une ressource épuisable et que la production journalière du Niger n’est que de 20.000 baril alors que ces pays pris en exemple produisent jusqu’à 2 millions de baril/jour. Les prix appliqués à l’exportation sont établis en fonction des droits et autres taxes que ces clients payent.  
Quant au Ministre délégué au budget Ahmat Jidoud, représentant le Ministre des finances, il a indiqué que les propos du Ministre Mamadou Diop ont été sortis de leur contexte tout en soutenant que la France n’est pas ce que certains pensent.
‘’Les pays alliés nous appuient dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui constitue aujourd’hui une menace, pas seulement pour le Niger, mais pour toute l’Afrique et aussi pour les pays européens. Nous sommes dans une coalition, de mutualisation de nos efforts pour pouvoir arriver au bout de cette nébuleuse terroriste’’ a précisé Ahmat Jidoud.
Il a appelé tout un chacun à apporter du sien pour améliorer cette coopération.
AS/ANP 136 Novembre 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT