Les députés entérinent les modifications apportées au code électoral au Niger

Soumis par lawan le lun, 24/06/2019 - 17:11
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 24 juin (ANP)- Les députés réunis en séance plénière, ce lundi 24 juin 2019, sous la présidence du président de l’institution Ousseini Tinni, ont examiné et adopté les modifications apportées au code électoral du Niger.
Ces modifications portent sur les attributions, le fonctionnement et la composition de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Elles visent essentiellement à apaiser le climat politique au Niger.
Cependant sur les 34 articles, objets de modifications, trois n’ont pas reçu l’assentiment de l’opposition. Il s’agit des articles 12, 80 et 81 relatifs à la composition de la CENI, des bureaux de vote et au mode de désignation des membres des bureaux de vote. 
Cette modification de la loi électorale vise également à prendre en compte le troisième groupe politique, en l’occurrence les non-affiliés, dans la composition de la CENI et de ses différents démembrements.
Elle doit, en fin, favoriser l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles par notre pays.
Selon le rapport de la commission saisie au fond (CAGI), cette nouvelle mouture de la loi électorale ‘’est le fruit d’un large consensus obtenu à l’issue des discussions au sein du Conseil National du Dialogue politique (CNDP)’’, un organe créé pour la recherche de consensus entre les partis politiques et sur toute question touchant le landerneau politique du Niger.
Cependant, il faut noter que l’opposition politique n’a pas participé au débat et au vote de ces modifications de la loi électorale jugeant celle-ci non consensuelle, comme le proclame la majorité politique au pouvoir.
Au terme de ce vote le Ministre de l’intérieur chargé des questions électorales a tenu à remercier les honorables députés pour leur vote favorable à la loi.
‘’Je voudrais, au nom du gouvernement, vous remercier très sincèrement, pour le vote unanime auquel vous venez de procéder au profit de ce texte qui est passé par toutes les étapes concevables lorsqu’il s’agit d’adopter un texte de cette importance’’ a déclaré le Ministre Bazoum Mohamed.
Il a, à cet effet, souligné que ‘’la loi qui organise les élections est une loi déterminante pour la paix, la stabilité d’un pays’’.
‘’Nous avons aujourd’hui trop de problèmes à caractère exogène relativement à l’insécurité, pour que nous puissions en rajouter avec des problèmes domestiques. Nous faisons face à des agissements d’organisations terroristes sur bien de nos frontières qui sont générées par des situations qui n’ont rien avoir avec notre pays’’ a-t-il poursuivi.
La dernière modification de la loi électorale remonte au mois d’août 2017, indique-t-on.
AS/MHM/ANP 00121 juin 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT