Les agents des services pénitenciers du Niger à l’école de la gestion des prisons

Soumis par lawan le ven, 27/09/2019 - 15:01
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 27 Sept (ANP)- Le Comité International de la Croix Rouge (CICR) a organisé une session de formation à l’intention des agents des services pénitenciers du Niger sur le thème de ‘’la gestion des prisons’’ qui a fait objet d’une journée de restitution ce vendredi 27 septembre 2019 à  Niamey.
Organisée du 23 au 27 septembre par le CICR au Niger, cette session de formation vise à outiller 17  agents des services pénitenciers sur comment développer une attitude créative dans la résolution des problèmes de surpopulation, d’absence d’hygiène, d’état de délabrement avancé des prisons, et des problèmes humanitaires sur les lieux de détention au Niger.
Il s’est agi spécifiquement de leur enseigner comment identifier un problème humanitaire, comment analyser les besoins humanitaires, comment développer un plan d’action avec les ressources  à leur disposition, toutes choses permettant, au sortir de cette formation, de sentir un changement qualificatif dans la gestion des prisons du Niger.  
‘’Elle est axée sur des besoins identifiés d’un commun accord avec les participants et porte sur des défis pratiques auxquels font face les gestionnaires des systèmes pénitentiaires. Ce sont les problèmes que les gestionnaires des Maison d’arrêt rencontrent dans leur travail quotidien, qui ont été pris comme base d’étude, pour développer des solutions et des méthodes pour résoudre ces problèmes-là’’ précise Dieudonné Koyenga, conseiller régional en systèmes pénitentiaires au CICR.
‘’L’attente principale du CICR, à travers cette formation, c’est de développer une approche nouvelle. On espère qu’au sortir de ce cours les participants puissent identifier concrètement leurs problèmes’’ a-t-il poursuivi avant d’ajouter que d’autres thèmes tels ‘’la garantie judiciaire, l’approvisionnement d’énergie et d’eau dans les prisons, le développement de la production locale pour améliorer l’alimentation des détenus et des questions de santé ont été abordés, décortiqués  et analysés pour élaborer un plan d’action’’.
Le CICR reste très actif dans le domaine pénitentiaire. En 2018, ses collaborateurs ont mené 3,773 visites dans 86 pays à travers le monde. 96 de ces visites ont eu lieu au Niger, où le CICR suit les conditions et le traitement des détenus, et fournit d’assistance en santé, nutrition, hygiène et infrastructure, indique-t-on.
AS /MHM/   ANP  131 Septembre 2019  

Tags: 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT