Le système de coopération UE-Niger au centre d’une journée parlementaire d’information

Soumis par lawan le lun, 04/11/2019 - 14:43
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 4 oct (ANP)- Les députés réunis à l’hémicycle de l’Assemblée nationale sous la présidence du 2ème vice-président l’honorable Liman Ali Mahamadou ont suivi une journée parlementaire d’information sur le système de coopération entre l’Union Européenne et le Niger.
Cette séance vise à éclairer les élus nationaux sur le système de coopération entre le Niger et l’UE, et dresser très succinctement le cadre de partenariat actuel Niger-UE, et d’informer brièvement sur les processus futurs.
En lançant les travaux de cette journée, l’honorable Liman Ali Mahamadou a souligné que ‘’au regard des défis majeurs auxquels fait face courageusement notre pays, à savoir la lutte contre le terrorisme au sahel et l’immigration clandestine, l’Assemblée nationale fonde l’espoir, comme à l’accoutumée, de voir l’aide communautaire au développement de l’UE, se renforcer davantage au profit du Niger dans le cadre du futur partenariat dont les discussions sont déjà engagées’’ avant de saluer ‘’la coopération interparlementaire dynamique  qui existe entre l’UE et l’Assemblée nationale et les assemblées des pays de l’Union européenne’’.
‘’Le Niger est un partenaire important pour l’UE et nous mesurons bien l’importance du fait que ce partenariat occupe une place très importante dans ce partenariat. Ce partenariat suit une approche intégrée multidimensionnelle, multi-phases et multi-niveaux, et l’UE déploie au Niger tous les instruments et mécanismes de son action externe’’ a déclaré, quant à elle, la Cheffe de la délégation de l’UE au Niger Dr Denisa-Elena Ionete.
Elle a, à cette occasion, rappelé que l’UE est le premier partenaire financier du Niger en précisant que l’aide au développement s’élève à quelque 700 millions d’euros sous le 11ème FED et plus de 267 millions d’euros engagés sur le fonds fudiciaire d’urgence et d’autres montants d’aide d’urgence et d’interventions qui plafonnent à plus d’un milliards d’euros  pour la période 2015-2020.
Selon Mme Denisa-Elena Ionete cette coopération tient compte des priorités du moment tout comme la migration, la mobilité, l’investissement, la transformation, les ressources humaines, la résilience, la paix, la sécurité et la gouvernance.
Elle a, en fin, tenu à rassurer les parlementaires de la disponibilité de son institution à soutenir le Niger dans tous ses programmes de développement.
Notons que les députés ont suivi, avec attention, deux communications sur les procédures d’appui budgétaire et le plan d’investissement extérieur de l’UE, et qui ont été suivies d’un débat entre parlementaires.
AS /MHM   ANP   015 novembre 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT