le processus de domestication de la convention de Kampala relative aux déplacements internes en Afrique au menu des parlementaires

Soumis par lawan le sam, 24/11/2018 - 17:04
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 24Nov(ANP)-la journée d’information des parlementaires ce samedi 24 novembre a porté sur le thème ‘’implication des députés dans le processus de domestication de la Convention de Kampala relative aux déplacements internes en Afrique’’.
Dans son allocution d’ouverture des travaux, le 4ème vice-président de l’Assemblée Nationale M. Souley Idi a’informé  qu’en vue de l’insertion, dans le corpus juridique national, de la convention de l’Union Africaine sur les personnes déplacées internes un comité multisectoriel a été mis en place le 15 mars 2018, incluant toutes les structures directement ou indirectement concernées par les problématiques majeures placées au centre de la loi.
Le 4ème vice-président a par la suite indiqué que la rencontre de ce matin s’inscrit dans la droite ligne de cette approche inclusive et participative , afin de partager , le plus largement possible ,le projet de loi, ainsi produit par le Comité Directeur , dont l’importance pour notre pays est encore d’actualité , en raison des préoccupations sécuritaires engendrant depuis déjà quelque années des déplacements massifs de populations dans les zones exposées à l’insécurité et aux conflits .
‘’Il s’agit au cours de cette journée parlement, d’examiner cet outil  législatif sur les personnes Déplacées internes, en vue de recueillir vos points de vue et suggestions’ ’, a-t-il déclaré.
Souley Idi  a enfin exhorté les participants à accorder la plus grande et attentive écoute aux différentes interventions tout au long des travaux.
Dans son intervention, le ministre de l’action humanitaire et de gestion des catastrophes M. Laouan Magagi a rappelé que notre pays fait face à des catastrophes dont l’ampleur  va grandissante d’année en année en raison de plusieurs facteurs que sont l’insécurité , les sécheresses , les inondations , les conflits communautaires , ‘’ces catastrophes devenues plus fréquentes et intenses , occasionnent entre autre , des déplacements internes des populations , on compte en 2018 plus de 174 000 personnes déplacées internes au Niger ‘’, a-t-il fait savoir .
Selon le ministre en charge de l’action humanitaire , il s’agit en effet à travers cette rencontre de renforcer notre architecture humanitaire , ainsi que ses mécanismes subséquents , dans la perspective d’une protection encore plus accrue de toutes les catégories de personnes en situation de vulnérabilité extrême en général et celle en situation de déplacements internes en particulier .
Le ministre a annoncé que dans quelque mois, le Niger va accueillir l’ensemble du Contient dont une grande partie des signataires de cette convention de Kampala et, la communauté internationale célèbrera également  au Niger le vingtième anniversaire des Principes directeurs (dits principes de Paris), relatifs aux personnes déplacées internes. 
A cette occasion, M. Laouan Magagi a estimé que l’opportunité est alors unique de présenter l’aboutissement de tous les efforts de notre pays dans le domaine et d’affirmer notre leadership en donnant davantage l’espoir toutes les populations nigériennes victimes de déplacement forcés.
Auparavant, le président de la commission des affaires générales et institutionnelles de l’Assemblée Nationale, M. Souley Dioffo  d’affirmer qu’au regard des bilans humains et socioéconomiques qu’engendre le déplacement interne des populations dans notre pays il est urgent que le Niger à l’instar de tous les pays au monde se dote d’instruments juridiques aptes à mieux protéger les personnes déplacées internes en raison de la précarité et de la vulnérabilité de leur état.
Souley Dioffo a enfin exhorté les députés à une grande attention mais surtout à faire œuvre utile en accompagnant tout le processus d’appropriation de cette politique qui est du reste une responsabilité collective et en cela doit avoir une approche basées sur les droits et non sur l’intérêt partisan et politique.
Au cours de cette journée parlementaire, les députés auront droit à plusieurs exposés notamment ‘’la convention de l’Union Africaine sur la protection et l’assistance aux personnes déplacées ; la présentation contenu saillant projet de loi portant protection et assistance aux personnes déplacées internes au Niger en Afrique et un plaidoyer sur la situation des personnes déplacées internes au Niger.
AIO/ MHM ANP/OO97 Novembre 2018.

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT