Le Président Issoufou : la situation sécuritaire dans la sous-région reste ‘’préoccupante’’

Soumis par lawan le jeu, 02/08/2018 - 21:59
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 02 Août (ANP) – Le Président du Niger Issoufou Mahamadou a jugé jeudi 2 août que la ‘’situation sécuritaire dans le bassin du Lac Tchad et au Sahel reste préoccupante’’, dans un message à la Nation à l’occasion du 58 anniversaire de l’indépendance du pays qui sera célébré le vendredi 3 août 2018.
‘’Boko Haram’’ , mouvement actif dans le lit du Lac Tchad est ‘’affaibli, il a perdu considérablement du terrain mais mais ce groupe ‘’conserve encore une certaine capacité de nuisance et certaine liberté d’action’’, a estimé le Chef de l’Etat invitant la Force Mixte Multinationale composée des armées du Cameroun, du Nigeria, du Tchad et du Niger à ‘’rester vigilante et poursuivre avec détermination ses opérations contre l’ennemi jusqu’à sa défaite totale’’.
Concernant le Djihadisme au Sahel, le Président nigérien a souligné que  le contingent nigérien de l'opération  ‘’Dongo’’, les forces françaises de l’opération Brakhane et d’autres forces amies ont infligé de ‘’lourdes pertes à l’ennemi’’, notant   ‘’l’affaiblissement’’ des organisations terroristes attesté par le bon déroulement du scrutin présidentiel au Mali qu’elles avaient promis de perturber.
Le Président Issoufou a plaidé pour un financement pérenne de la Force Conjointe estimant que ‘’Les résultats obtenus doivent amener la communauté internationale à manifester davantage de solidarité pour notre combat’’
‘’ En particulier nous souhaitons, dans cette perspective, que le conseil de sécurité, accède à notre requête en vue de placer la Force Conjointe sous le chapitre 7 de la charte des Nations Unies.’’, a encore fait valoir le Président en exercice de G Sahel. 
Il a rassuré que parallèlement aux actions militaires, le G5 Sahel  entend poursuivre la mise en œuvre des priorités contenues dans son plan d’investissement à savoir la défense et la sécurité, la gouvernance, les infrastructures, la résilience et le développement humain.
L’accent sera davantage mis sur la Stratégie Intégrée pour la Jeunesse et la Plate-forme Femme du G5 Sahel pour mieux garantir l’autonomisation de ces deux composantes, principales victimes des organisations terroristes, et de rendre effectif le triptyque sécurité, paix et développement, a détaillé le Président Issoufou, ajoutant
‘’ce plan fera l’objet d’une réunion des partenaires techniques et financiers le 6 Décembre prochain à Nouakchott, en Mauritanie. D’ici là, il est prévu, en rapport avec l’alliance pour le Sahel, la mise en œuvre d’actions urgentes dans les zones frontalières fragiles’’.
Le Chef de l’Etat nigérien a rendu un hommage  mérité  aux Forces nigériennes déployées sur les théâtres des opérations de lutte contre le terrorisme,  annonçant  que le  Gouvernement a été instruit d’envisager le doublement de  la pension des ayants droits des membres des forces de défense et de sécurité décédés en service commandé et le  recrutement par l’admission sur titre dans les écoles de formation des officiers des orphelins remplissant les conditions.
Par ailleurs, le Président Issoufou a déploré ‘’la résurgence des conflits intercommunautaires qui endeuillent des familles entières notamment dans des localités frontalières du Mali’’, soulignant que ‘’Le Gouvernement est naturellement instruit pour prendre les mesures qui s’imposent afin de faire face à de tels conflits qui impactent la cohésion sociale.’’
‘’ L’Etat veillera à la sécurité de tous, ainsi que j’en ai fait le serment. Il veillera à rendre effectif le monopole de la violence sur l’ensemble du territoire. Il veillera à ce que la coexistence pacifique entre les populations continue à y être une réalité’’, a-t-il fait valoir.
Il a conclu ce chapitre en invitant à la vigilance ‘’de tous les instants et pour une collaboration plus soutenue avec nos Forces de Défense et de Sécurité contre les défis actuels auxquels nous faisons face dans l’unité et l’action’’.
La sous-région est en butte contre Boko Haram et le djihadisme, rappelle-t-on.
CA/AIO/ANP – 008 Août 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT