Le Président de la Commission de l’UEMOA fait le point des programmes et projets de l’Union au Président Issoufou Mahamadou

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 15/07/2015 - 15:58
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 15 Juillet (ANP) - Le Président de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), Cheikhe Hadjibou Soumaré, s’est entretenu ce mercredi 15 juillet avec le  Président nigérien Issoufou Mahamadou, à qui il est venu faire le point des programmes et projets que l’Union met en place dans ses différents pays membres.

Les responsables de l’UEMOA, note-t-on, sont à Niamey dans le cadre de la revue annuelle des programmes, projets et politiques communautaires que cette Institution a élaborés et qu’elle met en œuvre. Basé sur la solidarité entre tous les huit Etats membres de l’Union, cet exercice est une directive de la Conférence des Chefs d’Etat, selon Cheikhe Hadjibou Soumaré.

Avec le Président Issoufou Mahamadou, il a dit venir « recueillir ses instructions et surtout ses conseils pour la bonne marche de notre Union ». « J’ai également profité de l’occasion pour lui manifester le soutien de la Commission face aux problèmes que le Niger fait face, notamment les aspects sécuritaires, un problème difficile pour nos Etats ».

Relativement à la revue en cours, les deux personnalités ont particulièrement discuté d’énergie, point sur lequel, selon le président de la Commission de l’UEMOA, le Chef de l’Etat nigérien « tient à ce que nos pays soient très compétitifs » ; et sur les infrastructures, au sujet desquelles le Président Issoufou Mahamadou « a demandé à la Commission de l’UEMOA de faire des efforts pour la bonification ».
Sur tous ces points, Cheikhe Hadjibou Soumaré a indiqué avoir promis au Chef de l’Etat nigérien le soutien de l’Institution qu’il dirige à toutes les politiques du Gouvernement nigérien en la matière.

L’UEMOA, note-t-on, est une organisation sous régionale composée de huit Etats membres, notamment le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Elle a pour mission la réalisation de l'intégration économique des États membres, à travers le renforcement de la compétitivité des activités économiques dans le cadre d'un marché ouvert et concurrentiel et d'un environnement juridique rationalisé et harmonisé.

KPM/DMM/ANP/Juillet 2015

ANP HONEY POT