Le Premier Ministre sur le chantier du siège de la Cour des Comptes et du Conseil d’Etat et sur l’échangeur Diori Hamani

Soumis par lawan le ven, 15/06/2018 - 12:03
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 15 Juin (ANP) - Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M.Brigi Rafini a effectué, ce vendredi 15 juin à Niamey , des visites de terrain au niveau du chantier de construction du nouveau siège de la Cour des Comptes et du Conseil d’Etat et sur le 3èmeéchangeur de Niamey, dénommé Echangeur Diori Hamani.
La visite du chantier du nouvel immeuble devant abriter les deux hautes juridictions nigériennes, situé dans le quartier Lazaret de Niamey, vise à apprécier le niveau d’exécution de l’ouvrage entièrement financé par l’Union Européenne (UE) pour un coût global de 1,250 milliard de F CFA.
Les travaux de construction de deux bâtiments adjacents, comprenant chacun une salle d’audience, une cinquantaine de bureaux et un restaurant commun sont complètement achevés, mais manquent les murs  de clôture, parce que non inscrits dans le projet.
Le Premier Ministre a donné des instructions pour remédier à  cette insuffisance, mais aussi pour équiper les deux bâtiments afin d’être occupés dans les meilleurs délais.
Au niveau de l’Echangeur Diori Hamani, le Chef du Gouvernement a voulu constater de lui-même le manque d’appropriation par les usagers de cette infrastructure construite afin de décongestionner la circulation au niveau de la capitale.
En effet, inauguré le 3 avril dernier par le Président de la République, le 3ème échangeur de Niamey, situé sur le Boulevard de l’indépendance, a été réalisé pour un coût global de plus de 49 milliards F CFA hors taxes. Les travaux ont été financés par la BOAD, la BOA Niger et l’Etat du Niger.
Prévu dans le cadre du Programme "Niamey Nyala" de modernisation de la capitale, les travaux de construction de cet échangeur, rappelle-t-on, ont concerné, entre autres, un tunnel, des voies d’accès et des passerelles pour piétons.
Seulement, depuis sa mise en service, il est fréquemment constaté une mauvaise appropriation de l’ouvrage par les populations. Selon le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey et Haut-commissaire au Programme "Niamey Nyala", M. Mouctar Mamoudou, la fonction première de ce joyau architectural, qui est celle de faciliter la mobilité des personnes et de leurs biens, est dévoyée. Les usagers empruntent mal les voies, les passerelles et même les voies d’accès sont transformées en lieux de commerce, les règles de la circulation sont allègrement enfreintes, etc.
Face à ce constat, le Premier Ministre a instruit pour que « des mesures soient prises afin que cet ouvrage important, qui a changé de manière remarquable le visage de la capitale, joue pleinement son rôle de décongestionnement de la circulation dans la ville de Niamey ».
D’ores et déjà, M. Mouctar Mamoudou a annoncé le lancement très prochain d’une campagne d’information et de sensibilisation à l’endroit de la population, mais aussi la pleine application de la loi aux contrevenants.
KPM/CA/ANP/Juin 2018

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT