Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021

Soumis par lawan le mer, 26/06/2019 - 17:12
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 26 Juin (ANP)- un  atelier régional  de vulgarisation de la stratégie de prévention  des réponses aux violences basées sur le genre s’est ouvert ce mercredi 26 juin à Niamey sous la présidence du conseiller du gouverneur,  M Hamidou Abdou.
Le  Niger projette  de réduire  le taux de prévalence de violences basées sur le genre de 28,4 % à 15,4 % d’ici 2021.
Les acteurs régionaux concernés  par la lutte contre les  violences basées sur le genre  seront outillés sur la stratégie nationale à mettre en œuvre et discuter de son plan d’action pour l’année en cours.
, Le conseiller technique de gouverneur de la région de Niamey a indiqué que « les violences basées sur le genre constitue un phénomène social majeur et persistant reconnu par l’Etat et qui affecte la grande majorité les femmes et les enfants, des pratiques qui ont des conséquences néfastes. »
La lutte contre les violences basées sur le genre figure parmi les priorités des autorités avec l’appui des partenaires se sont résolument engagées à lutter contre ce phénomène.a-il ajouté
En 2006-2007 des outils de mesure sur les violences basées sur le genre dans la région de Zinder, Maradi, Dosso, Agadez ont montré la recrudescence du phénomène avec une forte prévalence de violence sexuelle et conjugale.
Au cours de  cet  atelier de deux jours  organisé par le ministère de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant, les participants suivront plusieurs communications afin de permettre à chacun  d’apporter sa contribution dans la lutte contre ces violences.
DKLE/MHM/CA/ ANP- 0142 JUIN 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT