Le Niger table sur un IDH de 0,5 à l’horizon 2021 (Ministre du Plan)

Soumis par lawan le jeu, 14/03/2019 - 21:37
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey,14Mars(ANP)- Le Niger souvent classé dernier pour son indice du développement humain table sur un score 0,5 à l'horizon 2021.
C'est ce qui ressort  de la  réunion du comité  interministériel de suivi de l’Indice de Développement Humain (IDH) tenue le 13 et 14 mars 2019 sous la présidence  du chef de l’état Issoufou Mahamadou.
La ministre en charge du plan Mme . Aichatou Boulama Kané 
a rappelé que le 04 octobre 2018, le chef de l’état a réuni tous les acteurs concernés pour se pencher ensemble sur cette question  de développement humain qui place le Niger à une place peu honorable.
‘’ Le chef de l’état étant très préoccupé par toutes  les questions qui touchent à la vie quotidienne des populations, nous a instruit de voir quelles sont les mesures, les actions prioritaires à prendre en plus de celles qui sont dans le PDES, Plan de Développement Économiques et Social,  pour que nous puissions atteindre un IDH de 0,5 à  2021.’’, a-t-elle annoncé.
Suite à cela un groupe de travail a été mis en place avec des groupes thématiques et que c’est le résultat de ce travail qui a été  examiné durant ces deux jours, a-t-elle ajouté.
La ministre en charge du plan d’expliquer que l’IDH étant un indicateur  composite qui concerne le secteur de l’éducation, de la santé, le Produit intérieur Bruit(PIB), un travail minutieux a été réalisé pour voir quels sont les leviers sur lesquels s’appuyer pour atteindre l’objectif escompté.
Selon elle, le débat a été enrichissant et édifiant et le comité a été impressionné par l’ambition que président nourrit  à cette question de l’IDH. 
Mme. Aichatou Boulama Kane a aussi fait savoir que pour la prochaine réunion  le comité s’attèlera sur comment booster la scolarisation de la jeune fille soit effective  sur l’ensemble du territoire au Niger d’ici 3ans.
En dehors des ces  trois composantes sus mentionnées,  Mme. Aichatou Kane Boulama d’ajouter que le président de la république a instruit le comité de se focaliser  sur  les autres aspects connexes qui ont des répercutions  sur l’IDH, à savoir, la création de la richesse en milieux rural en mettant l’accent sur la productivité agricole à travers l’initiative 3N(Les Nigériens Nourrissent les Nigériens) ;  l’accès à l’eau ; l’implication du secteur privé et l’amélioration du Système de  Statistique du pays..
Pour sa part, la coordinatrice du système des Nations Unies au Niger, Coordonatrice des Partenaires Techniques et Financiers  Mme. Bintou Djibo s’est réjouie de l’engagement du président de la république  de vouloir transformer positivement la vie de la population du Niger.
  ‘’Lorsqu’on regarde les déterminants,  ont voit que c’est le pays le plus réformateur, le pays  qui a fait le plus de progrès de  la sous région et que le Niger vient de plus loin par rapport à d’autres pays’’, s’est félicité la coordonatrice du PNUD au Niger avant d’ajouter que « on ne peut pas dire que c’est parce que le rang est à un certain niveau que ya pas eu d’effort »,  a –t-elle ajouté.
Elle a ensuite assuré de l’accompagnement des partenaires dans l’atteinte des objectifs d’amélioration de l’IDH que s’est donné le Gouvernement du Niger  notamment à travers  la scolarisation de la jeune fille, l’accès à l’eau et la santé.
AIO/CA/ANP- 0069 Mars 2019.

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT