Le Niger multiplie des initiatives de lutte contre le cancer (Ministre de la santé)

Soumis par lawan le lun, 04/02/2019 - 16:49
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 4Fév (ANP)-Le ministre de la Santé publique Dr. Idi Illiassou Maïnassara a  rappelé les multiples initiatives du Niger dans la lutte contre le cancer dont la journée mondiale est célébrée ce lundi 4 février.
Il a énuméré notamment la construction à Niamey en partenariat avec l'Agence Internationale à l'Energie Atomique de la construction du Centre National de Lutte contre le Cancer, le lancement d'une commande de l'accélérateur linéaire des particules par la Banque Islamique de Développement (BID) à travers l'AIEA pour un montant de plus de 3 milliards.
« Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, la Fondation Tattali lYali de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a joué un rôle important pour accompagner le gouvernement et mène actuellement des actions et du plaidoyer auprès des partenaires notamment la formation du personnel médical, l'organisation des campagnes de sensibilisation sur la prévention et le dépistage précoce, le plaidoyer pour l'obtention du vaccin HPV qui est déjà au stade de mise à échelle, la création d'un institut Régional de lutte contre le cancer au Niger, la création d'une maison de repos pour les malades atteints du cancer, etc.», a indiqué Dr Idi Illiassou Maïnassara.

Au niveau du CNLCC, les activités de chimiothérapie y ont démarré depuis octobre 2017. L'Etat a déjà débloqué 850 millions de nos francs dans le budget 2018 pour la finalisation des travaux des bunkers et des annexes », a annoncé le ministre de la Santé publique.

La Journée Mondiale de lutte contre le cancer est consacrée à la prévention, la détection et le traitement du cancer qui   selon les chiffres de l’OMS  constitue encore la première cause de mortalité dans le monde.
« Le cancer est responsable d'un décès sur huit dans le monde, soit une mortalité supérieure à celle du sida, de la tuberculose et du paludisme réunis. Chaque année plus de 12 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués et 7,6 millions de personnes meurent de suite de la maladie », précisent les statistiques de l’organisme onusien.
Le cancer a fait 84 millions de morts entre 2005 et 2015. Ainsi dans le but de reculer ce phénomène, des moyens importants ont été mobilisés et mis en œuvre. La situation de 2018 relève que le cancer a tué 9,6 millions de personnes dans le monde, un chiffre qui pourrait atteindre 13,2 millions d'ici 2030, alerte l’OMS.
Le cancer touche tout le monde : jeunes, vieux, femmes, hommes et enfants, et ce tant dans les pays pauvres que les pays riches. Il représente une charge énorme pour les malades, les familles et les communautés. La célébration de cette Journée a pour objectif de faire connaitre la maladie cancéreuse et les moyens qui existent pour la combattre. « Fort heureusement, 30% des décès par cancer sont évitables, car liés aux quatre principaux facteurs de risque à savoir le tabagisme, la mauvaise alimentation, le manque d'exercice physique et la consommation d'alcool. Ce sont là donc des facteurs de risque évitables, liés à nos modes de vie et à nos comportements. La prévention de cette maladie passe par la lutte contre ces facteurs de risque. La sensibilisation est primordiale, sachant que plus d'un tiers des cas de cancer est évitable, et un autre tiers peut être soigné s'il est détecté à temps et traité correctement », a indiqué le ministre de la Santé Publique avant de rappeler ce conseil à la population : « mangez simple, pratiquez l'activité physique ».
Aucune précision n’a été fournie  aucun détail sur l’ampleur de l’affection au Niger.

AIO/MHM/CA/ ANP- 0019 Février 2019
 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT