Le Niger fixe les principes fondamentaux de prévention des risques biotechnologiques.

Soumis par lawan le sam, 20/07/2019 - 10:35
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niger, 20 juil(ANP)- Le Niger a fixé ce vendredi 19 juillet les principes fondamentaux de prévention des risques biotechnologiques, selon un  texte adopté en  conseil des ministres.

Le communiqué du gouvernement note que  « La protection de l’environnement en général et de la biodiversité en particulier constitue un des axes prioritaires du Programme du Gouvernement du Niger.’’
Aussi, pour gérer harmonieusement ses ressources naturelles, le Niger a signé et ratifié respectivement le 24 mai 2000 et le 30 septembre 2004 à l’instar de la Communauté internationale, le protocole de Cartagena sur la Prévention des risques biotechnologiques. La prévention des risques biotechnologiques a trait à la nécessité de protéger la santé humaine, animale et l’environnement contre les effets potentiellement défavorables des produits liés aux biotechnologies », argumente le document officiel.

Le gouvernement annonce que  le présent projet de loi a pour objectifs , d’assurer la biosécurité et l’éthique dans la recherche et le développement en matière de biotechnologie moderne, de la procédure du mouvement transfrontière et de la commercialisation des organismes vivants modifiés et/ou de leurs produits dérivés ;de pourvoir un mécanisme pour l’évaluation, la gestion, la communication et le contrôle des risques inhérents à la mise au point, l’utilisation, la dissémination et le mouvement transfrontalier des organismes vivants modifiés ou d’autres produits issus de la biotechnologie moderne.

‘’Le présent projet de loi contribuera à une meilleure sécurité alimentaire de la population et permettra au Niger d’honorer ses engagements internationaux en matière de prévention des risques biotechnologiques’’, a-t-il conclu.

AIO/CA/ANP- 00142Juillet 2019.

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT