Le Niger célèbre mercredi la 24e édition de la journée de concorde

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le lun, 22/04/2019 - 15:36
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 23 avril (ANP)- Le Niger célèbre ce mercredi 24 Avril la journée nationale de la concorde  marquant le 24ème  anniversaire de la signature des accords de paix entre les mouvements armés et le gouvernement dits les accords de Ouagadougou.
Le 24 avril 1995  est signé à Niamey un accord de paix établissant une paix définitive  entre le  gouvernement nigérien et l’organisation de la résistance armée, mouvement actif dans le Nord.
Les grands axes de cet accord portent sur la décentralisation, la gestion  de la sécurité dans les zones touchées par le conflit et le développement de ces zones  mais aussi l’intégration et la réinsertion socio- économique des ex-combattants et le retour des populations  réfugiées et déplacées  dans leur région d’origine  et leur réinsertion.
Par la suite  le gouvernement  nigérien signe des accords de paix à Alger avec le front de l’union des forces de la résistance armée  le 23 novembre 1997  et à N’djaména avec le front démocratique pour le renouveau  le 21 aout 1998. 
A ces principaux axes s’ajoutent une amnistie et la libération des prisonniers, la réintégration de certains agents de l’Etat et des étudiants, l’éradication de l’insécurité résiduelle du fait du banditisme armé et le désarmement des fronts,  mouvements, milices et comités d’auto défense et la collecte des armes illégalement détenues.
Le gouvernement nigérien a pris une série de textes  ayant abouti à la décentralisation avec la création de 260 communes et leurs modes de gestion ainsi que leur organe délibérant.
Concernant  la gestion de la sécurité  dans les zones touchées par les conflits  conformément à  l’accord signé pour l’insertion des ex combattants et prévoyant  la création des unités sahariennes de sécurité (uss) des textes législatifs et réglementaires sont adoptés.
S’agissant du développement des zones touchées par le conflit, une table ronde est organisée  à Tahoua avec l’appui du programme des nations unies pour le développement et en rapport  avec les partenaires au développement  suivi de la mise en œuvre du programme  d’urgence  issu de cette table ronde.
Pour  l’intégration  et la  réinsertion  socioéconomique l’état nigérien a procédé  à l’intégration de 2852  ex  combattants sur 3014 prévus ,il  a élaboré un programme de réinsertion socioéconomique de  3500 ex combattants avec l’appui du PNUD.
Le programme de réinsertion  des populations était soutenu par l’union européenne, la coopération française et la coopération allemande. 
  Pour marquer le  retour de la paix le gouvernement nigérien et  les différents fronts de la  rébellion avec l’appui des partenaires ont organisé une cérémonie symbolique  d’incinération des armes des ex combattants dénommée  flamme de la paix le 25 septembre  2000 à Agadès la région la plus touchée  par la rébellion armée.
MHM/CA/ANP- 00 95    Avril 2019

 

 

Tags: 
ANP HONEY POT