Le Gouvernement renonce à un financement chinois de quelque 480 milliards de FCFA

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le sam, 03/11/2018 - 11:13
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 3 Novembre(ANP)-  Le Gouvernement nigérien a adopté vendredi 2 novembre en conseil des ministres une loi abrogeant  la ratification d’une convention de financement  de l’EXIM banque de Chine d’un montant de 480 milliards de FCFA pour divers projets de développement signée en septembre 2013, apprend-on dans un communiqué transmis à l’ANP.
‘’Cependant, la convention n’a pas pu entrer en vigueur puisque les conditions cumulatives notamment la signature d’un contrat de vente de brut à l’opérateur chinois et d’une convention portant projets prioritaires à être financés, n’ont pas été  remplies’’,  peut-on lire dans  le texte gouvernemental.
L’Assemblée Nationale avait adopté adoptée en juin 2014 sur la loi autorisant la ratification de la convention de crédit de la Banque Export-Import de Chine  sur fond de polémique sur le montant de la convention,  l’opposition contestant l’  enveloppe d’un  milliard de dollars annoncée par le Gouvernement, avançant  le chiffre de  2 milliards de dollars.
Le prêt  serait remboursé sur les fonds générés par le pétrole  nigérien exploité dans le cadre d’un contrat de partage de production avec la société chinoise China National Petroleum Corporation,  CNPC, la période de remboursement  se ferait sur 25 ans avec huit ans de différé.
Depuis 2011, le Niger est un petit producteur du pétrole extrait du bassin d’Agadem (Nord-Est) avec 20.000 barils/jour qui seraient portés à 100.000 barils /jours dans les prochaines années.
CA/ANP – 0012 -Novembre 2018

 

ANP HONEY POT