Le fonds de Solidarité Africain (FSA) fête ses 40 ans au service de l’émergence africaine

Soumis par lawan le sam, 25/01/2020 - 18:36
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 25 Jan (ANP) - Le Premier Ministre Brigi Rafini a présidé ce samedi 25 janvier 2020 au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture de la Cérémonie  marquant le 40ème anniversaire du Fonds de Solidarité Africain (FSA), sous le thème : ’’Le fonds de Solidarité Africain, 40 ans au service de l’émergence africaine : défis et perspectives pour une nouvelle dynamique’’.
Dans son allocution le Premier Ministre Brigi Rafini, s’est réjoui de  « la présence effective en terre africaine de tous ceux qui ont effectué le déplacement de Niamey à l’occasion de ce 40ème Anniversaire  du Fonds de Solidarité Africain (FSA), notre organisation commune de garantie financière et de refinancement au service du développement en Afrique ».
Il leur a, par la suite souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants et leur a transmis les appréciations du Président de la République Issoufou Mahamadou.
« Je note avec satisfaction que le FSA malgré certaines contingences liées notamment au retrait de la France en 2000, a su garder le cap en se déployant sur le marché de la garantie des emprunts obligataires et des crédits bancaires mais aussi des financements des dettes bancaires des petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries » a indiqué Brigi Rafini.
« Le Fonds a su s’adapter et devenu plus résilient tout en consolidant ses acquis et en renforçant  sa structure organisationnelle et  financière pour plus d’efficacité sur les marchés financiers des Etats membres par le rapatriement de tous ses placements financiers sous forme de dépôt à terme d’obligation d’Etat »  a-t-il ajouté.
« Je me réjoui de cette dynamique, a-t-il poursuivi, car notre continent a besoin d’investissement massif, car en effet selon les projections du Fonds Monétaires International, sur les 5 prochaines années, le volume des investissements pourrait atteindre 50 milliards de dollars US et dans la zone d’intervention du FSA ».
Le Premier Ministre de poursuivre que « selon la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique, notre continent devra mobiliser 680 milliards de dollars US pour atteindre les Objectifs de Développement Durable en une décennie ».
Brigi Rafini  note que la conjonction de la croissance soutenue et des besoins d’investissements accrus en Afrique « généreront une demande importante de crédits et de garanties notamment dans les zones d’interventions du FSA ».
Le FSA  a fait l’option de renforcer davantage son envergure panafricaine pour qu’il soit une institution de référence qui contribution efficacement aux efforts de développement socio économique des pays membres.
Le Fonds s’est également fixé comme objectifs de promouvoir le financement des investissements publics et privés dans les Etats membres ; de faciliter la mobilisation de l’épargne locale et extérieure pour le financement de l’investissement ; contribuer à l’émergence et au renforcement des fonds nationaux de garantie dans les Etats membres en vue de consolider les dispositifs d’appui aux PME, PMI ; contribuer à la lutte contre la pauvreté en appuyant les institutions de micro finance à accéder au financement bancaire.
Le Premier Ministre de rappeler que la finalité de l’action du Fonds « est d’œuvrer au développement économique de nos Etats et à la lutte contre la pauvreté en facilitant le financement des projets d’investissements notamment dans les secteurs publics, privés, ce à quoi il s’atèle depuis 40 ».
L’une des particularités de  cette Institution commune qu’est le FSA, qui en fait son originalité est qu’elle est composée des pays qui appartiennent à 3 espaces économiques régionaux du continent à savoir la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale et le marché commun de l’Afrique orientale et australe.
Le Premier Ministre a par ailleurs, salué « l’initiative clairvoyante du Président de la République du Tchad Idriss Déby Itno  qui a proposé que le FSA soit érigé en une institution spécialisée de l’Union Africaine  au même titre que la Banque Africaine de Développement, de la commission économiques des Nations-Unies pour l’Afrique ».
Brigi Rafini a indiqué que  « cette démarche a l’avantage d’élargir le spectre géographique du FSA  pour lui donner une envergure continentale afin de mieux soutenir les efforts de développement du continent ».
« J’ai également noté avec intérêt les propos du Président du conseil des ministres qui a mentionné la nécessité de tracer  les fondations de nouveaux chantiers à l’effet d’enduire de nouvelles dynamiques et d’accroitre significativement la contribution du FSA au développement de nos Etats » a affirmé le Premier Ministre.
« En effet, a-t-il poursuivi, il faut renforcer les capacités d’intervention du FSA notamment pour accompagner nos Etats  au financement des grands projets d’infrastructures dans les domaines de l’agriculture notamment, de l’énergie, des technologies de l’information et de la communication, des transports etc ».
«  Par ailleurs, a-t-il expliqué,  certains investisseurs exigent la garantie souveraine que nos Etats ne peuvent leur délivrer en raison de leurs engagements vis-à-vis des institutions financières internationales ».
« Il y a lieu d’engager une réflexion pour faire du FSA un fonds capable d’accorder cette garantie souveraine en lieu et place des Etats » a-t-il conclu.
Prenant la parole à son tour, le Ministre des Finances du Tchad M. Alkhoudar Ali Fadel s’est réjoui du choix des 3 sous-thèmes du symposium  à savoir, ‘’le financement des infrastructures économique de base : rôle et place du FSA’’ ; ‘’la contribution du FSA aux échanges commerciaux sur le continent africain’’ ; ‘’ le FSA, le développement des marchés financiers et l’inclusion financière’’.
Le Haut Représentant de l’Union Africaine M. Pierre Buyoya, le Vice-président de la Banque Islamique de Développement (BID) et le Gouverneur de la Région de Niamey ont auparavant, tour à tour  pris la parole pour se féliciter de la tenue de cette conférence et pour féliciter le FSA pour ses réalisations et l’ont encouragé  à aller de l’avant.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence  des Présidents et des Représentants des institutions au Niger, du Haut Représentant de l’Union Africaine, des membres du Gouvernements, des membres du corps diplomatique, des Présidents des Banques régionales et sous régionales.
Créé le 7 mars 1975 par la conférence des Chefs d’Etat à Bangui, en République Centrafricaine, le FSA est devenu opérationnel en septembre 1979, avec pour mission principale de participer au développement économique et à la lutte contre la pauvreté dans ses Etats membres en facilitant le financement des projets d’investissement.
MTM/SML/ANP/103/ Janvier 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT