Le Conseil économique, social et culturel tient sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2019

Soumis par lawan le mer, 16/10/2019 - 13:33
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 16 Octobre (ANP) – Le Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC), M. Saley Saidou, a présidé, ce mercredi 16 octobre au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’Institution au titre de l’année 2019.
Au cours de cette session qui durera 15 jours, apprend-on, plusieurs questions d’importance nationale et régionale seront abordées. Les conseillers seront notamment informés sur les enjeux de l’initiative de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF), ainsi que les opportunités économiques que le Niger pourrait exploiter pour un meilleur devenir des populations.
Au plan national, des thématiques liées à l’incivisme fiscal, la lutte contre la fraude des hydrocarbures, la mendicité seront abordées au cours de cette session, qui aura également à se pencher sur la gestion des ressources humaines de la fonction publique, la situation des unités industrielles, la reforme du secteur des engrais et la lutte traditionnelle.
Dans son discours, le Président du CESOC a d’abord rappelé que son Institution vient d’entamer une mutation qualitative à travers cinq défis majeurs à relever que sont la redynamisation, l’opérationnalisation, la restructuration, l’innovation et la modernisation. « Il me plait de constater, à ce stade, que nous sommes sur la bonne voie au regard des résultats enregistrés au cours de la période d’intersession du 1er mars au 15 octobre 2019 », s’est réjoui M. Saley Saidou.
Durant cette période, a-t-il indiqué, le CESOC a été également attentif aux menaces qui ont pesé sur la sécurité et la paix au Niger, se félicitant du fait que « grâce à la détermination et au professionnalisme des Forces de défense et de sécurité, ces menaces ont pu être contenues ».
Au cours de ces derniers mois, le Niger a aussi été le point de convergence d’importantes rencontres diplomatiques et politiques, notamment au niveau africain. « Tous les nigériens gardent en mémoire l’immense succès remporté par notre pays qui a accueilli, du 4 au 8 juillet 2019, le Sommet de l’Union Africaine », a indiqué le président du CESOC, avant de faire constater que cette deuxième session s’ouvre également au lendemain de la rentrée scolaire 2019-2020.
Selon lui, « l’école, quel que soit le niveau par lequel on la considère, est une affaire de tous ». Aussi, a-t-il voulu appeler à « une union sacrée des Nigériens et des partenaires autour de la question de l’école ».
SML/KPM/ ANP- 0092 Octobre 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT