Le Conseil des Ministres adopte le Projet de loi pour l’aménagement de la voie express reliant l’Aéroport Diori Hamani au centre-ville de Niamey

Soumis par lawan le mar, 15/05/2018 - 10:43
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY, 15 Mai (ANP) – Le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou a présidé lundi, 14 Mai, un Conseil des Ministres au cours duquel il a été adopté le Projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de prêt d’un montant de vingt millions de dollars américains.

Ce prêt a été signé le 20 avril 2018 à Washington DC entre la République du Niger et la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), pour l’aménagement de la voie express reliant l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, au centre-ville de Niamey.

L’Accord de prêt, selon un communiqué issu du Conseil,  a pour objectif, à travers le financement de l’aménagement de la voie express reliant l’Aéroport International Diori Hamani au Centre-ville de Niamey, « le développement des infrastructures de base et de transport dans la ville de Niamey, l’amélioration du cadre de vie des habitants de la ville de Niamey ; l’amélioration de la fluidité de la circulation au niveau des intersections  et le développement des tissus urbains et économiques dans la ville de Niamey ».

A ceux-là s’ajoutent « le décongestionnement de la circulation à l’entrée et à la sortie de la ville de Niamey et la réduction de la durée de transport ainsi que le renforcement de la sécurité routière et la protection des usagers de la route ».
‘’Le présent Accord constitue un « engagement financier de l’Etat dont la ratification est soumise à l’adoption préalable d’une loi d’autorisation conformément à l’article 169 de la Constitution », précise le communiqué.

Le présent projet de loi sera transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption.

Le Conseil des Ministres a également examiné et adopté plusieurs autres textes législatifs et réglementaires.
Il s’agit du projet de décret déterminant les conditions d’exercice des activités de transport terrestre des matières dangereuses et du transport des équipements et du matériel au départ ou à destination des sites miniers et d’hydrocarbures au Niger, et de l’approbation de la convention de concession des activités du service public de production, de transport et de distribution de l’énergie électrique entre l’Etat du Niger et la Société Nigérienne d’Electricité (NIGELEC).

  La réunion a entendu trois (3) communications dont deux du Ministre des Finances. La première a porté sur l’attribution d’un marché public relatif au « Recrutement d’un partenaire stratégique chargé de dynamiser la formation des agents de l’Etat en partenariat avec l’ENAM, la FSEG, le HCME, le MF, le MP, le MFP/RA et l’ARMP », la deuxième  concerne l’attribution d’un marché public relatif au « Recrutement d’un Cabinet pour le développement et la mise en œuvre des outils et dispositions de pilotage de la gestion des ressources humaines de la Fonction Publique nigérienne.

La troisième communication était celle du Ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique sur le Programme de mise à niveau des élèves.

Il s’agit d’un Programme qui a pour vocation de mettre un accent particulier sur l’enseignement de la lecture, de l’écriture et des mathématiques du CE1 au CM2. « C’est un Programme qui aura le mérite de susciter le débat sur la révision des Programmes instaurés en 1988, qui devront sans aucun doute être remaniés, pour tenir compte des réalités de notre système éducatif ».

De ce fait, dès la rentrée d’octobre 2018-2019, ce Programme d’urgence sera institué dans toutes les écoles primaires traditionnelles et franco-arabe du Niger et concernera les élèves qui sont en situation de décrochage.
Le volume horaire des disciplines comme l’étude du milieu sera revu à la baisse, pour permettre d’accroitre celui de la lecture/écriture et des mathématiques.

SML/AMC/ANP/MAI 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT