Le concours « mon histoire chinoise » : 9 articles présélectionnés

Soumis par lawan le mer, 20/11/2019 - 08:50
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niger/Chine-Concours
Le concours « mon histoire chinoise » : 9 articles présélectionnés
20 Nov, (ANP) -  Neuf articles ont été présélectionnés dans le cadre du concours dit « mon histoire chinoise » lancé par l’ambassade de Chine au Niger en aout dernier ; il a servi de tribune aux  citoyens  nigériens pour évaluer la coopération entre les deux pays. L’ANP ; partie prenante à cette initiative se propose de publier ces articles pour donner l’occasion au public d’en apprécier. Apres cette phase , le jury rendra son verdict.

La République Populaire de Chine :
La prospérité partagée
Pays vaste et peuplé, la République populaire de Chine ne cesse d’émerveiller le monde. Son développement fulgurant a permis d’améliorer les conditions de vie de ses populations et a eu un impact sur d’autres peuples à travers le monde. L’Empire du Milieu est indéniablement une puissance économique mondiale ; une  prospérité chinoise qui se justifie par la volonté du gouvernement et de son peuple. La Chine a investi des moyens conséquents dans l’innovation afin de stimuler la croissance et concrétiser le rêve chinois, celui de bâtir entre autres une nation forte et prospère. 
Dans le cadre du renforcement de la coopération sino-africaine, l’Association de la Diplomatie Publique Chinoise à travers le Centre de Presse Chine-Afrique (CAPC), s’est engagée à soutenir les actions du gouvernement chinois en invitant les journalistes africains à prendre part à ses activités visant à faire découvrir la Chine à travers sa diversité politique, culturelle, économique et historiques aux journalistes africains.
Au nom de l’Office national d’Edition et de Presse (ONEP) du Niger, je faisais partie des journalistes qui ont activement pris part aux activités du CAPC en 2016. Durant dix mois, les journalistes de la 3e promotion du CAPC ont visité  une vingtaine de villes et plusieurs entreprises Chinoises. Ils ont par la même occasion pris part à des rencontres et ont couvert des activités de portées régionales et internationales organisées par le gouvernement chinois, parmi lesquelles les travaux de l’Assemblée Nationale Populaire, le Sommet du G20.
De Beijing à Hainan en passant par Jiangsu, Zhejiang, Shanghai, Guangdong, Tibet, Ningxia, Hubei, Shaanxi, Shandong, Fujian, la Chine offre  une diversité de cultures, de traditions à découvrir. Des spécificités que le gouvernement a valorisées à travers des investissements conséquents.
La Province de Guangdong : cadre d’échanges commerciaux et de succès
Forte de ses atouts considérables, la province de Guangdong figure parmi les provinces les plus prospères et stratégiques de la République Populaire de Chine. Elle apporte un appui inestimable à l’économie chinoise. La prospérité économique de cette province ne date pas d’aujourd’hui. Cette province a d’une part un passé historique du point de vue des échanges commerciaux avec les autres parties du monde, et d’autre part, elle a investi des moyens conséquents dans la recherche et l’innovation. Le climat d’affaires étant favorable, la province continue à contribuer à la prospérité économique chinoise.
Guangzhou, la capitale provinciale de Guangdong est très réputée à travers le monde du point de vue économique, commercial et industriel, etc. Depuis longtemps, le nom de cette ville est connu de par le monde, et en Afrique en particulier.
Beaucoup d’Africains   se posent ces questions : pourquoi nos commerçants et les hommes d’affaires aiment tant cette ville, et pourquoi ils choisissent surtout cette ville pour nouer des relations commerciales ? Les réponses sont très simples : la province de Guangdong dispose du port chinois le plus proche de l’Afrique. Pour certains, Guangdong, est l’eldorado historique des Africains pour améliorer leurs chiffres d’affaires ; car on trouve sur les marchés de Guangzhou toutes sortes de produits. La position côtière de la capitale provinciale de Guangdong incite les Africains à s’intéresser aux divers produits dont les plus importants sont les matériaux de construction, des travaux publics, l’habillement, le matériel électronique, etc.
Shenzhen située à quelques encablures de la capitale de Guangdong, est une ville fortement industrialisée. Les autorités provinciales ont mis un accent sur le développement de la ville en créant des unités industrielles, en investissant dans la recherche, l’innovation et la production de divers produits destinés aux marchés mondiaux. En effet, Shenzhen est l’une des plus jeunes villes de Chine, mais très développée en terme d’investissements et de croissance. Il y a de cela 30 ans, la ville était un village des pêcheurs.
La politique d’ouverture et de réforme adoptée par le gouvernement chinois, ainsi que le dynamisme des populations ont contribué à la naissance et à la construction des villes et mégalopoles en Chine.
Parmi les entreprises les plus célèbres et les plus connues on note entre autres Mindray spécialisée dans la fabrication des équipements médicaux ; Huawei intervenant dans le domaine des Technologies de l’Information ; Tencent spécialiste des réseaux sociaux chinois QQ et Wechat etc. Toutes ces entreprises apportent un soutien inestimable à l‘économie de la ville, et du pays de manière générale.
La coopération sino-nigérienne : Un partenariat gagnant-gagnant
La coopération entre la Chine et le Niger date de très longtemps. A travers cette coopération, la Chine apporte un appui substantiel pour soutenir le développement de notre pays dans différents secteurs socioéconomiques. Le Stade Général Seyni Kountché, construit par la Chine, continue trente ans après à accueillir des événements sportifs et culturels de portée internationale. La coopération sino-nigérienne a aussi permis au Niger d’intégrer le cercle restreint des pays producteurs et exportateurs du pétrole à travers l’exploitation du bloc d’Agadem, et la Raffinerie de Zinder à travers la China Petrolem Corporation (CNPC). Ce qui a créé des milliers d’emplois pour les populations contribuant ainsi à la lutte contre le chômage et la pauvreté.
Par ailleurs, la construction de  l’Hôpital Général de Référence de Niamey d’une capacité de 500 lits a contribué à réduire de manière significative le coût d’évacuation sanitaire en direction des pays de la sous-région et d’ailleurs. Au plan des infrastructures routières, le Niger a bénéficié de la construction du 2e Pont sur le fleuve Niger à Niamey et très bientôt un 3e Pont en vue de faciliter  le trafic intra-urbain. La Chine s’est engagée à réaliser les travaux de la Route Tahoua-Tamaya en vue d’atténuer le calvaire des populations. Les investissements sont considérables et les appuis sont multiples dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la formation, etc. Chaque année, la Chine offre des bourses d’études et de formation dans tous les domaines. Au regard des belles perspectives d’investissement qui se profilent à l’horizon, la coopération sino-nigérienne nous réserve un avenir radieux et prometteur.
Laouali Souleymane

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT