Le chef de l’Etat Issoufou Mahamadou reçoit le président du parlement européen

Soumis par lawan le mer, 18/07/2018 - 11:45
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 18 Juil(ANP)- Le président de la république Issoufou Mahamadou, Président en exercice du G5  s’est entretenu à Niamey le mardi17 juillet  en fin de journée avec le président du parlement européen M. Antonio Tajani, en mission au Niger.
Le Président Issoufou Mahamadou et  le président Antonio Tajani ont fait le point de la rencontre devant la presse.
Le chef de l’état nigérien a déclaré que l'initiative du président du parlement européen est une très bonne démarche et ensemble ils vont pouvoir échanger avec le président du parlement de l'Union européenne sur les questions prioritaires qui préoccupent les pays du Sahel. Le Président nigérien  a précisé ensuite que ce sont des questions relatives à la sécurité, à la migration, et au développement du fait qu'il y a désormais un lien étroit entre les questions de la sécurité, de la migration et du développement.
Premier bailleur de fonds des pays du Sahel et en particulier du Niger, le chef de l’état a souligné que l'Union européenne soutient le Niger dans les domaines de la sécurité, de la sécuritaire alimentaire, des infrastructures, et des secteurs sociaux de base comme l'éducation et la santé.
Parlant de l'éducation, le Chef de l'Etat a mis un accent particulier sur l'éducation de la jeune fille qui doit être maintenue à l'école le plus longtemps possible jusqu'à l'âge de 16 ans, afin d'éviter le mariage précoce, et éviter les grossesses précoces. Il a souligné que l'objectif de notre pays est de créer les conditions de la transition démographique qui l’union européenne est prête a nous accompagné notamment dans l’éducation de la jeune fille.
S'agissant du développement économique, Issoufou Mahamadou a mentionné que l'Alliance pour le Sahel a décidé de soutenir l'ensemble des pays du Sahel en particulier dans les zones frontalières fragiles dans les secteurs qui sont prioritaires en matière d'infrastructures, en matière de résilience, et en matière de développement humain. Le Chef de l'Etat a annoncé la tenue d'une conférence très prochainement, vers la fin de l'année sur le plan d'investissements prioritaires du G5 Sahel.
Répondant à la question des investissements des entreprises européennes pour éviter la migration des Africains vers l'Europe, le Présidentdu G5 Sahel a rappelé que c'est une solution importante du fait qu'il a été décidé à la Valette lors de la réunion entre l'Europe et l'Afrique, de s'attaquer ensemble aux causes profondes de la migration clandestine. Et, l'une des causes profondes, c'est la pauvreté, «  il est important qu'une lutte énergique soit menée contre la pauvreté, cela suppose non seulement des investissements publics, mais aussi des investissements privés », a-t-il souhaité, avant d’ajouter que «  C'est dans ce cadre que le président du parlement européen a eu l'initiative d'amener des investisseurs privés, parce que quand on voit le volume des ressources nécessaires dont les pays du G5 Sahel ont besoin pour réaliser les objectifs du développement durable d'ici 2030, on se rend compte que seul le secteur privé peut permettre à nos Etats d'atteindre la totalité des objectifs ».
Certes, il y a les ressources publiques nationales, l'aide publique au développement, mais il y a également le transfert des ressources qui sont opérées par les migrants  de manière légale. «Tout cela n'est pas suffisant, il faut nécessairement un investissement massif du secteur privé», a insisté Issoufou Mahamadou.
Quant au président du parlement européen, il a indiqué qu’il partage tout ce qu’a dit le président du Niger et a par la suite fait remarquer que le Niger est un pays qui partage avec l'Union Européenne le problème de migration. C'est un pays, dit-il, où l'Europe veut investir encore plus. En outre, il a expliqué avoir discuté avec le Chef de l'Etat, de ce que l'Union européenne peut  faire dans les prochains jours pour augmenter le financement dans le cadre de l'éducation de la jeune fille.il a aussi salué les efforts du Niger dans le cadre de la prise en charge des migrants.
Concernant la croissance économique, M. Antonio Tajani   encourage  la présence des entreprises européennes pour renforcer l'économie du Niger dans un partenariat profitable aux différentes parties avant d’évoquer  aussi avec le Chef de l'Etat, le sujet relatif aux infrastructures dans la région d'Agadez. La Commission de l'Union Européenne va aider le Niger dans ce domaine, a-t-il rassuré. Il a réaffirmé le soutien de l'Union Européenne d'aider la région du Sahel à relever le défi dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.
Le Président du Parlement européen est en mission de diplomatie économique au Niger les 17 et 18 juillet avec une forte délégation comprenant des entreprises, des institutions internationales.
AIO/CA/ANP- 0061 juillet 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT