Lancement des ateliers de formation des principales cibles sur la citoyenneté responsable

Soumis par ANP le dim, 09/02/2020 - 20:17
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

DOSSO, 09 Fév (ANP) - Le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale M. Assoumana Mallam Issa a procédé samedi 8 février à Dosso, au lancement des ateliers de formation des principales cibles que sont les acteurs institutionnels et culturels, les leaders coutumiers et religieux, les organisations de la société civile, les partis politiques et les médias comme vecteurs stratégiques de sa mise ne œuvre sur l’éducation à la culture de la citoyenneté.
Ces ateliers  auront lieu également dans les régions de Tahoua, Maradi et Tillabéry.
Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale M. Assoumana Mallam Issa a adressé ses sincères félicitations à tous ceux qui ont répondu à la présente rencontre. Vu les comportements de la majorité des nigériens d’aujourd’hui et de notre jeunesse en particulier, ''il est urgent a indiqué le ministre de la renaissance culturelle, de se demander ce que sont devenues les grandes valeurs qui faisaient jadis la sagesse, la fierté, l’harmonie et l’équité de notre société''.
M. Assoumana Mallam Issa a rappelé que la renaissance culturelle a son nombril à Dosso.
La renaissance culturelle a-t-il indiqué ''a été utilisée de façon officielle par le Président de la République en décembre 2014 ; cela a dit le ministre de la renaissance culturelle relevait de la vision du Chef de l’Etat, de son intention de mettre tout en œuvre pour que le Niger se développe avec l’effort de ses habitants, de sa population, de ses fils et filles qui au-delà des efforts de construction des infrastructures, il fallait demander aux nigériens d’œuvrer pour le changement de nos comportements''. Surtout que le Président de la République a relevé en personne les dérives dans lesquelles le Niger s’acheminait d’où la création du ministère de la renaissance culturelle avec pour mission fondamentale d’effectuer un diagnostic sur les dérives, de recenser les valeurs qu’il fallait promouvoir, les contre-valeurs qu’il fallait combattre en vue de ce changement de comportement.
C’est dans le cadre de cet exercice a souligné le ministre de la renaissance culturelle ''qu’il a été lancé en septembre 2017 à Dosso les ateliers régionaux de vulgarisation du programme que le ministère avait élaboré''.
Il s’agit à travers cet exercice de prouver que la démarche empruntée par le Président de la République et le ministère de la Renaissance Culturelle est une démarche participative et les ateliers organisés à son temps avaient pour objectifs de recueillir les points de vues, les critiques et les intégrer pour aboutir à un document consensuel. C’est finalement le 15 février 2019 a précisé M. Assoumana Mallam Issa que le programme de la renaissance culturelle a été adopté avec une feuille de route que le ministère devrait mettre en œuvre dans l’optique d’aboutir à l’objectif principal de la renaissance culturelle est qui est la modernisation sociale, la modernisation politique et la modernisation économique du Niger.
Tout au long de son intervention, M. Assoumana Mallam Issa s’est longuement appesanti sur le concept de la renaissance culturelle puis a salué la pertinence des formations à l’endroit des groupes cibles dans ce contexte de renaissance culturelle ou la question du changement des comportements et de mentalité est au cœur des préoccupations des plus hautes autorités de notre pays.
Le choix porté sur la région de Dosso a-t-il dit en substance, est judicieux du point de vue de sa proximité avec le Bénin et le Nigéria d’où un mixage de cultures.
Le ministre de la Renaissance Culturelle s’est réjoui de ce choix et a assuré l’assistance du soutien des plus hautes autorités  du Niger.
Cette formation a-t-il précisé, permettra également d’obtenir une meilleure implication des principales cibles dans le processus de comportement de la société.
M. Assoumana Mallam Issa a fondé l’espoir de voir insuffler une meilleure dynamique à notre jeunesse afin de proposer les voies et moyens pour aboutir à une citoyenneté responsable au Niger. Pour ce faire, il a réitéré son engagement citoyen afin d’impulser un nouvel essor et donner à la jeunesse en particulier et à la population nigérienne en général une perspective nouvelle.
Le gouverneur de la région de Dosso M. Ousmane Moussa  s’est réjoui du choix porté à Dosso pour le lancement de cette formation. C’est à Dosso a indiqué le gouverneur, que la renaissance culturelle a vu le jour et de ce fait, les populations de la région sont disposées à accompagner le ministère de la renaissance pour la réussite de ses actions.   
La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités administratives et coutumières, des cadres régionaux et de nombreux invités.
MA/SML/032/ANP/Février 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT