La Syrie mise au ban du monde musulman

Text Resize

-A A +A
Soumis par Administrateur le dim, 15/03/2015 - 15:44
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Damas est un peu plus isolé. Les pays musulmans, réunis en sommet extraordinaire à La Mecque mercredi soir, en Arabie saoudite, ont suspendu la Syrie de l'Organisation de coopération islamique (OCI). Les participants sont tombés d'accord à la fin de leurs travaux tôt jeudi 16 août, sur "la nécessité mettre fin immédiatement aux actes de violences en Syrie et de suspendre ce pays de l'OCI", selon le communiqué final du sommet. Dans une deuxième déclaration appelée "Pacte de La Mecque", le sommet a proclamé son soutien aux "peuples musulmans opprimés comme le peuple syrien".

Cette décision est un "message fort adressé par le monde musulman au régime syrien", a déclaré le secrétaire général de l'OCI, Ekmeleddin Ihsanoglu. "Ce monde, a-t-il poursuivi, ne peut plus accepter un régime qui massacre son peuple en utilisant avions, chars et artillerie lourde". "C'est aussi un message adressé à la communauté internationale, disant que le monde musulman soutient une solution pacifique [en Syrie], veut la fin de l'effusion de sang et refuse que ce problème dégénère en conflit confessionnel et déborde" sur la région, a ajouté le chef de l'OCI.

L'Iran opposée à l'exclusion de la Syrie

La suspension de la Syrie avait été recommandée par la réunion préparatoire du sommet de deux jours. Il s'est tenu avec la participation d'une quarantaine de chefs d'Etat arabes, africains et asiatiques, membres de l'OCI. 

L'Iran, un solide allié du régime de Damas, a été le seul à refuser ouvertement cette suspension parmi les 57 membres de l'OCI, qui représentent un milliard et demi de musulmans à travers le monde.

FTVi avec AFP

<p>Le secrétaire général de l&#39;Organisation de coopération islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglu, lors du&nbsp;sommet extraordinaire à La Mecque (Arabie saoudite), le 15 août 2012.(FAYEZ NURELDINE / AFP)</p>
ANP HONEY POT