La situation de vente de migrants comme esclaves en Libye en débat à l’Assemblée Nationale

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le sam, 25/11/2017 - 11:59
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 25 Nov. (ANP) - La situation de la vente de migrants africains comme esclaves en Libye, révélée récemment par la chaine américaine CNN et qui préoccupe la communauté internationale, a été au cœur des débats à l’Assemblée Nationale du Niger ce samedi 25 novembre.
En effet, le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, a été particulièrement sollicité pour apporter des éclaircissements sur la situation des Nigériens vivant actuellement en Libye. 
Les députés, au moyen des questions d'actualité, ont voulu savoir si des Nigériens ont été vendus et quelles sont les dispositions prises pour le rapatriement de ceux qui vivent encore.
En réponses, le chef de la diplomatie nigérienne s'est d'abord réjoui de l'intérêt que portent les députés sur cette question, avant de rappeler que les autorités nigériennes, notamment le Président de la République Issoufou Mahamadou, étaient les premières à s’indigner de cette « horrible affaire », tout en demandant que le sujet soit inscrit à l'ordre du jour du prochain sommet UA/UE qu’abritera la capitale ivoirienne Abidjan,  mais aussi en sollicitant la CPI pour qu'elle se saisisse du dossier.
Le Ministre Ibrahim Yacoubou à ensuite informé la représentation nationale qu’à cette date, « aucun Nigérien n'a été vendu ». Mieux, « le Président de la République nous a instruit de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que tous les Nigériens qui désirent rentrer de la Libye soient acheminés dans les meilleures conditions ».
En outre, a-t-il indiqué, « nous avons décidé de maintenir notre représentation diplomatique en Libye pour mieux s'occuper des nombreux Nigériens qui vivent dans ce pays ».
KPM/ANP/Novembre 2017

ANP HONEY POT