La scolarisation de la jeune fille au Niger se caractérise par des disparités selon les cycles d’enseignement (Gouvernement)

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 06/12/2017 - 12:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey 06Dec (ANP)- Réuni mardi sous la présidence  de SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant  sur la protection, le soutien et l’accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité.
Un communiqué issu de cette réunion rapporte que ‘’la scolarisation de la jeune fille au Niger se caractérise par des disparités selon les cycles d’enseignements. Ainsi, au niveau de l’enseignement primaire, le taux d’achèvement des garçons a connu une évolution remarquable, passant de 40,7 %  en 2006 à 87,4% en 2016. Pour la même période, le taux d’achèvement des filles a évolué de 25,8% à 69,5%. Aussi l’écart entre le taux d’achèvement des filles et celui des garçons est passé de 4,2% à 5,8% entre 2006 et 2016 et se creuse davantage’’.
‘’Ces disparités, apprend le communiqué, s’expliquent par plusieurs facteurs notamment l’abandon scolaire dû à la vulnérabilité des ménages, à l’éloignement des établissent scolaires et à l’insuffisance des familles d’accueil, les coûts d’opportunités liés à la scolarisation des filles, l’abandon scolaire lié aux grossesses, la surcharge au niveau des travaux domestiques, les violences en milieu scolaire’’.
Le présent projet de décret qui est pris en application de la loi d’Orientation du Système Educatif Nigérien (LOSEN), prend en compte les aspects culturels et religieux .IL intervient pour corriger les disparités ci-dessus annoncées et ce, afin d’offrir aux filles les mêmes chances que les garçons pour l’achèvement de leur cursus scolaire.
AIO/AMC/ANP/DEC 2017

ANP HONEY POT