La route Bagaroua-Illéla : 15 % des travaux exécutés pour 40% de délai contractuel consommé (Ministre)

Soumis par lawan le lun, 13/08/2018 - 16:46
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 13 Aout (ANP) - Les travaux de la route Illéla –Bagaroua longue de 107 km entamés en janvier 2017 ne sont exécutés qu’à hauteur de 15,14 % alors que 40% du délai contractuel est consommé, a constaté le Ministre de l’équipement kadi Abdoulaye en visite dans la zone.
Les travaux connexes peinent toujours à atteindre  leur vitesse croisière, à la date 12 août le taux d’avancement globale de ces travaux est estimé à 15,14% pour un délai contractuel de travaux ou consommé de  40% en raison de  ruptures répétitives des  intrants tel que le carburant, le bitume et le gravier, rapporté la radio nationale.
Le Ministre kadi Abdoulaye a demandé aux techniciens sur place de constituer des stocks tampon pour éviter ces genres de désagrément.
La délégation ministérielle a visité les travaux de construction d’ouvrage hydraulique dont celui situé sur la bretelle Dandagi d’une profondeur de 22m ce forage débite 15m3 à terme il sera complété et utilisé sous forme  mini  addition d’eau  au profil des villages environnants.
Au niveau du deuxième forage d’eau  situé   sur la bretelle Dan gona les travaux sont  arrêtés  à cause de la panne des moteurs, le ministre de l’équipement a déploré  la lenteur dans la réalisation des forages.
Le ministre kadi Abdoulaye est la délégation qui l’accompagne ont reçu  d’amples explications  à l’appui sur la voirie et contournement de  la route dans le village de Dandagi.
Dans ce cadre de ce projet , il est  prévu l’aménagement et le bitumage de Bagaroua-Illéla (107KM), du PK 10-Dandadji (17 KM) et de la bretelle Dandadji-Dan Kona (10 km), l’éclairage public, la construction des clôtures des écoles de la zone, des forages et des travaux connexes (voirie, piste rurale).
Son objectif est le désenclavement de la zone et le développement socioéconomique des communes touchées en accroissant les revenus de la population et en réduisant la pauvreté rurale.
La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a accordé un prêt de 15 milliards de FCFA pour le financement partiel des travaux dont le coût est  estimé à 66,78 milliards de FCFA.  Le reste du financement est réalisé dans le cadre du partenariat public privé par une société burkinabé, le délai contractuel étant de 36 mois.
     Les travaux de cette route Bagaroua-Illéla avaient été lancés en janvier 2016 par le Président Mahamadou Issoufou.
HA/MHM /CA/ANP - 0042 AOUT 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT