La rentrée scolaire 2018-2019 est effective dans certains établissements visités à Niamey

Soumis par lawan le lun, 01/10/2018 - 16:18
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, le 1er Oct. (ANP)-La rentrée 2018-2019 est ‘’effective au CES Garba Djibo’’, a indiqué le Proviseur du CES Garba Djibo,  M. Saley Abdoulaye, pour l’instant, dit-il, pour les élèves nous procédons tout simplement à la remise du kit scolaire, une seule classe  n’a pas été dans son droit et nous allons essayer de le faire tout de suite’’.
‘’Le kit  est constitué pour le niveau 3ème,  d’un (1) cahier de 300 pages et trois (3) cahiers de 200 pages et un (1) ensemble géométrique, pour la 4ème et la 5ème  effectivement c’est quatre (4) cahiers de 200 pages avec un (1) ensemble géométrique et enfin pour celui de la 6ème trois (3) cahiers de 200 pages avec un ensemble géométrique pour cette année’’,  a-t-il ajouté.
L’Etat a consenti beaucoup d’efforts dans ce domaine mais  cette années si la situation n’est pas du tout comme les parents les souhaitent et il s’agit tout simplement d’être patient parce que c’est une situation provisoire pour nous permettre de commencer les cours’’, conseille-t-il.
Ce responsable annonce que  beaucoup de dispositions ont été prises pour avoir vraiment une année scolaire bonne mais, la plus importante c’est celle  prise par l’Etat pour nous permettre d’avoir une année académique sereine, qui ne connaitra pas beaucoup de troubles comme celles des années antérieures.
Des mesures qui ont été prises   pour arrêter la grève des élèves, parce que c’est ce qui freine la bonne marche des activités éducatives’’,  estime-t-il.
‘’Par rapport à nos mesures prises en symbiose avec le COGES, il s’agit tout simplement des procédés au paiement des frais de COGES, ici particulièrement nous n’avons pas commencé à demander sauf pour les cas des transféré avant d’accéder aux classes, nous avons pris des mesures pour que le COGES marche et cette année ce sont des mesures internes qui ont été prises que je ne veux pas dévoiler ici mais, c’est vraiment des mesures qui vont nous permettre d’avoir vraiment des bons élèves ,  parce qu’il est important de souligner que les milieux scolaires constituent effectivement des milieux dans lesquels les jeunes se retrouvent, et il y a des jeunes qui travaillent et ceux qui veulent se livrer à la délinquance et pour ces derniers cas, nous avons pris des mesures pour permettre d’appréhender les contrevenants parce que l’école ne constitue pas vraiment  un endroit où l’on vient pour se souler la gueule, prendre des stupéfiants’’.
‘’ A cet effet, a-t-il dit ajouté, nous avons pris des mesures avec la police pour que tout celui qui sera appréhendé, nous allons le mettre à la disposition de la police qui va s’en charger du reste, c’est vraiment une situation délicate, parce qu’on a eu à voir des élèves qui,  même dans des classes, au moment où les cours ne se tiennent pas, se mettent dans les classes pour boire de la bière ou pour fumer de la chicha, nous avons prévenu les élèves que tout celui qui sera pris sera mis à la disposition de la police’’.
’’Pour un bon déroulement de l’année, à notre niveau, ce sont des mesures habituelles qui sont basées sur  d’abord, la discipline et l’innovation cette année, c’est qu’on a redynamisé la mesure concernant le port du portable à l’école puisque cela constitue aussi un frein,  parce qu’un élève qui manipule un portable au moment où le professeur dispense son cours, ce n’est pas bon’’ a-t-il par ailleurs souligné.
‘’ Nous sommes allés  plus loin en disant que, dans l’établissement, tout celui qui vient à l’école, doit éteindre son portable, sinon on le reprend pour le lui remettre seulement en juin, donc en fin d’année, parce que nous avons constaté beaucoup de choses, le professeur fait cours et l’élève est câblé sur watsap ou sur face book, cela constitue un frein pour l’effectivité des cours et cela agit sur les rendements de l’élève,  il faut leur donner les rudiments leur permettant d’aller de l’avant plutôt que d’être renvoyé, ou de redoubler, ce n’est pas bien ‘’ , a martelé M. Saley Abdoulaye
Plus 3,8 millions des écoliers et des collégiens ont effectué la rentrée au Niger à la suite des lycées qui ont repris le 17 septembre dernier.
MTM/MHM /CA/ OO5 ANP-Octobre 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT