La mission conjointe ONU/UA/Suède promet un plaidoyer pour un soutien important en faveur du Niger

Soumis par lawan le dim, 08/07/2018 - 11:13
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 08 Juillet (ANP) – Le Premier Ministre nigérien Brigi Rafini a présidé, ce samedi 7 juillet à Niamey une séance de travail entre des  membres de son Gouvernement et la mission tripartite ONU/UA/Suède en visite au Niger, a constaté le reporter de l’ANP.
La délégation tripartite est conduite par la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Mme Amina Mohamed et comprenant la Ministre suédoise des Affaires Etrangères et présidente du Conseil de Sécurité des Nations Unies, Mme Margot Wallström, ainsi que Mme Bineta Diop, l’envoyée spéciale de l’Union africaine (UA) pour la femme, la paix et la sécurité.
Cette séance de travail a pour but d’imprégner la mission des efforts du Gouvernement nigérien en matière de développement avec un accent sur l’implication des femmes dans le processus de prise de décisions.
A l’ouverture de la réunion, le Chef du Gouvernement nigérien s’est d’abord réjoui de la présence au Niger de toutes ces personnalités de premier plan qui, a-t-il dit, « est le signe d’une solidarité certaine et la marque de la reconnaissance du combat que mène le peuple nigérien sur plusieurs fronts ».
M. Brigi Rafini a ensuite salué le lancement , sous les auspices de Mme Amina Mohamed, de la Stratégie des Nations Unies pour le Sahel afin de booster le développement économique et social de cet espace.
Après avoir souhaité que cette stratégie prenne en compte les autres initiatives actuellement en cours au Sahel, notamment l’Alliance pour le Sahel et le G5 Sahel, le Premier Ministre nigérien a déclaré que « le Niger est un pays en pleine mutation », avec une croissance démographique exceptionnellement élevée et une population majoritairement jeune, « rendant les défis socioéconomiques plus cruciaux ».
Mais pour y faire, a-t-il dit « un programme ambitieux a été mise en place », le Programme de la Renaissance du Niger qui « vise fondamentalement la construction d’une société juste et solidaire et l’émergence d’une citoyenneté responsable ». Ce qui prouve, selon lui, que « le Niger a une vision pour son développement ».
« Nous savons ce que nous voulons », a indiqué le Chef du Gouvernement nigérien à l’endroit de ses hôtes, précisant que les actions jusqu’ici menées avec l’appui des partenaires en matière du genre au Niger ont permis l’augmentation du taux des filles scolarisées, la baisse du taux des mariages précoces, l’augmentation du taux d’autonomisation des femmes.
Dans le registre de la lutte contre la migration irrégulière, de la sécurité alimentaire et de  la sécurisation des frontières, des avancées ont été enregistrées, a noté Brigi Raffini.
Tout de même, a-t-il reconnu, des défis restent encore à relever se rapportant à la sécuritaire, à la question humanitaire, au flux migratoire, aux changements climatiques, entre autres. Ces préoccupations ont été présentées par la Directrice de Cabinet Adjointe en second du Premier Ministre.
En réaction, les membres de la délégation onusienne et africaine ont salué les efforts du Niger dans sa quête de développement, tout en promettant, à la suite d’une demande du Premier Ministre, un plaidoyer pour un soutien important en faveur du Niger.
Notons que cette mission, qui séjourne au Niger du 6 au 8 juillet, a  rencontré le Chef de l’Etat nigérien et a eu des échanges avec les femmes leaders, les chefs traditionnels et les leaders religieux du Niger le samedi 7 juillet à Niamey.
L’agenda officiel dont ANP a reçu copie pévoit un déplacement sur Maradi (600km au centre-est du pays) le dimanche 8 juillet, où la mission entend visiter des réalisations sur le terrain avec l’appui des Nations Unies et échanger avec les bénéficiaires.
KPM/CA/ANP – 0026 Juillet 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT